Taïeb Cherkaoui appelle les états arabes à unir leur lutte contre le terrorisme

Taïeb Cherkaoui appelle les états arabes à unir leur lutte contre le terrorisme

Les réseaux terroristes constituent une menace réelle pour la paix dans la région arabe. C’est ce qu’a affirmé, mardi 16 mars, le ministre de l’Intérieur Taïeb Cherkaoui. Intervenant en marge des travaux de la 27ème session du Conseil des ministres arabes de l’Intérieur qui s’est tenue à Tunis les 16 et 17 mars, M. Cherkaoui a fait observer que la relation étroite des réseaux terroristes avec le crime organisé, le trafic humain, de drogue et d’armes, en plus du blanchiment d’argent exacerbe le danger que représentent ces réseaux. Le ministre de l’Intérieur a mis l’accent, dans ce cadre, sur la nécessité de la coordination entre les différents états arabes pour faire face à cette problématique. «Les pays arabes sont appelés à coordonner, à unir leurs efforts, à fournir les ressources techniques et humaines nécessaires, à activer le rôle des filières de la communication dans ces pays et à appliquer les stratégies arabes dans ce domaine, en particulier celle consistant en la lutte contre le terrorisme», a souligné M. Cherkaoui. Le ministre a signalé, dans ce cadre, l’impossibilité pour tout pays de pouvoir mener tout seul la lutte contre ce fléau, eu égard à l’immensité de l’espace géographique où ces crimes peuvent être commis. «Les pays arabes se doivent de coordonner leurs efforts, d’assurer le suivi et l’évaluation, de s’armer de techniques modernes, d’adhérer aux conventions et pactes internationaux, de conclure des accords bilatéraux et d’introduire les amendements législatifs appropriés à leur système juridique», a-t-il poursuivi. M. Cherkaoui a, en outre, précisé que les pays arabes doivent «faire face à de nouvelles drogues dures qui commencent à envahir nos pays en les transformant en points de transit dont se servent des réseaux internationaux pour acheminer ces produits vers l’Europe en tant que principal marché». Le ministre de l’Intérieur a appelé à la dynamisation de la communication entre les pays arabes et au contrôle des déplacements des réseaux internationaux de trafic de drogue. M. Cherkaoui a affirmé, par ailleurs que les réseaux de la traite humaine et du trafic de l’émigration illégale exploitent des facteurs socio-économiques pour induire en erreur leurs victimes et faciliter le flux migratoire des pays du Sud vers ceux du Nord.
En marge de la 27ème session du Conseil des ministres arabes de l’Intérieur, Taïeb Cherkaoui s’est entretenu avec plusieurs de ses homologues arabes. En effet, M. Cherkaoui s’est entretenu avec SAR le Prince Nayef Ibn Abdelaziz, deuxième vice-président du Conseil des ministres et ministre saoudien de l’Intérieur, Cheikh Abdallah Bin Nasser Bin Khalifa Al Thani, ministre d’Etat qatari aux Affaires intérieures, Saoud Bin Ibrahim Bin Saoud Al Bousaidi, ministre omanais de l’Intérieur, et Noureddine Yazid Zerhouni, ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur et des Collectivités territoriales de l’Algérie. Outre le ministre de l’Intérieur, la délégation marocaine au Conseil des ministres arabes de l’Intérieur a été composée également du Directeur général de la Sûreté nationale, Charki Draiss et du wali, directeur général des Affaires intérieures, au ministère de l’Intérieur, Brahim Boufous.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *