Tanger-Asilah : Les nouveautés de la rentrée scolaire 2017-2018 dévoilées

Tanger-Asilah : Les nouveautés de la rentrée scolaire 2017-2018 dévoilées

Elle a été à l’ordre du jour de la session ordinaire du conseil préfectoral

Six nouveaux établissements scolaires seront mis en service. Il s’agit des trois écoles primaires Imam Chadili, Aouama et Dar Chaoui, des deux collèges Ibn Nafiss et Mghougha Sghira ainsi que le lycée Al Mourabitine.

En plus du lancement de l’opération d’inscription des élèves à la fin de l’année scolaire 2016-2017, au lieu du début de la prochaine saison, des mesures ont été prises visant à réduire le surpeuplement des classes dans la préfecture Tanger-Asilah. C’est du moins ce qui est ressorti des travaux de la dernière session ordinaire du conseil préfectoral organisée récemment au siège de la wilaya de Tanger. Selon les données émises à cette occasion par la délégation provinciale, la préfecture Tanger-Asilah connaîtra lors de la prochaine année le renforcement de la capacité d’accueil des élèves ainsi que la réhabilitation et l’équipement des espaces et classes déjà existants. Parmi les réalisations prévues pour la saison scolaire 2017-2018, la mise en service dès la prochaine rentrée scolaire de six nouveaux établissements scolaires. Il s’agit notamment des trois écoles primaires Imam Chadili, Aouama et Dar Chaoui, des deux collèges Ibn Nafiss et Mghougha Sghira ainsi que le lycée Al Mourabitine. Il y a lieu de citer aussi qu’en plus des opérations de réhabilitation et de lifting d’un certain nombre d’établissements d’enseignement scolaire, la préfecture Tanger-Asilah connaîtra, au cours de la prochaine scolaire, le renforcement de ses ressources humaines. Sur un total de près de 24 mille postes d’emploi, prévus d’être créés sous contrat pour enrichir la scène éducative au niveau national, quelque 500 emplois seront répartis sur les quatre coins de cette préfecture.   

Les membres présents lors de cette session ont tenu à rappeler que beaucoup d’efforts restent encore à faire, en particulier dans le monde rural, et ce pour pouvoir atteindre à l’avenir l’objectif de 33 élèves par classe. Ils ont jugé nécessaire que les futurs instituteurs et professeurs (recrutés sous contrat) soient au préalable soumis à une formation leur permettant d’assumer pleinement leurs fonctions auprès des élèves de différents nivaux scolaires. Ils ont appelé les responsables et le département de tutelle à renforcer leurs opérations d’inspection et de contrôle en vue de prévenir l’absentéisme des enseignants en milieu rural. Les élus préfectoraux ont fait part qu’un nombre important des établissements scolaires de la préfecture est dans un état lamentable. Ils ont déploré le fait qu’il existe encore et en particulier dans le monde rural des établissements non approvisionnés en eau et électricité. Surtout que «le non approvisionnement des établissements en eau et électricité ainsi que le mauvais état des pistes sont parmi les causes principales de la déperdition scolaire dans le monde rural», a regretté le président du conseil préfectoral de Tanger-Asilah, Abdelhamid Aberchane. 

Les élus préfectoraux ont fait part de l’intention du conseil préfectoral de relancer le partenariat le liant avec l’Office national de l’électricité et de l’eau potable pour permettre d’approvisionner dans les brefs délais les établissements scolaires en eau et électricité en milieu rural. «Car il existe déjà une convention que nous avons signée avec l’Office à cet égard», a-t-on souligné.

Les élus préfectoraux ont à cette occasion appelé à relancer le dossier des nouveaux établissements scolaires, dont les travaux sont en suspens. Ils ont cité à titre d’exemple l’école communautaire de Menzla (40% de l’achèvement des travaux).

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *