Tanger et Nador prêts pour l’accueil des MRE

Dans quelques semaines, ce sera le grand rush. Les Marocains Résidents à l’Etranger (MRE) seront en effet de retour pour passer les vacances estivales au pays. A cet effet, l’Office d’exploitation des ports (ODEP) a pris un ensemble de mesures pour la préparation de l’Opération Transit des MRE pour l’année 2003 par les ports de Tanger et Nador, principales portes maritimes d’accès au Royaume.
En ce qui concerne Tanger, il faut citer le confortement et la préparation des postes à quai, ainsi que l’aménagement de la gare maritime Est pour l’accostage des car-ferries opérant sur les lignes Tanger-Sète et Tanger-Gênes. En outre, la gestion des flux de passagers et de véhicules a été optimisée. Et afin d’assurer fluidité et sécurité aux flux des passagers, des opérations de traçage d’itinéraire et de zonage ont été initiées. De plus, la désignation d’une société spécialisée pour prendre en charge l’accueil, l’assistance et l’orientation des MRE est prévue. Ces mêmes tâches devraient profiter d’un renforcement des moyens humains et logistiques de manière à anticiper la hausse du trafic passagers : l’orientation de ces passagers durant la phase du retour depuis l’entrée du port et même à partir du centre Malabata, une fois celui-ci mis en service. Autre élément : le confort des passagers. C’est dans ce cadre qu’a été réalisé l’entretien de la grande salle d’attente au niveau de la gare maritime Ouest. Parallèlement, de nouvelles zones de pré-embarquement pour piétons ont été aménagées. Les zones ombragées ont été multipliées. D’une superficie de 8.000 m2 en 2002, elles peuvent s’étendre aujourd’hui entre 1.000 et 10.000 m2, en fonction de l’importance du trafic. Cette réalisation est confortée par l’amélioration de l’éclairage de la zone touristique, la réfection des blocs sanitaires et le perfectionnement du système d’affichage électronique des horaires des car-ferries. Et pour veiller au bon déroulement de cette opération de transit, qui promet de réaliser l’un des pics les plus manifestes du mouvement «retour», un PC permanent sera opérationnel durant toute la campagne.
Au niveau du port de Nador, l’ODEP a réalisé une nouvelle gare maritime et a construit des postes d’accostage. L’investissement est de l’ordre de 210 millions de dirhams, financé entièrement par le programme d’investissement de l’Office. Ce montant comprend 130 millions de dirhams pour la réalisation de ces deux postes d’accostage et 75 millions de dirhams pour les superstructures. L’objectif étant le confortement de l’activité transit des passagers et la mise à niveau de l’ensemble des intervenants concernés par la chaîne de leur transit en conformité avec les standards internationaux. A l’heure actuelle, cette gare a la capacité de traiter en période de pointe quelque 20.000 passagers/jour. Elle dispose également de la possibilité de traiter quatre bateaux de 2.000 passagers arrivant en même temps en moins d’une heure. De plus, l’ODEP a pris des mesures d’accompagnement. Elles visent l’amélioration et la programmation liées à l’opération transit, à en conforter la sécurité et la gestion des flux et à en affiner le confort au profit des passagers. On prévoit également une cellule de veille composée des représentants de tous les services intervenants dans l’opération de transit. Cette collégialité se retrouve également dans la gestion des flux où la définition des schémas de circulation des passagers et des véhicules est entreprise en commun.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *