Tanger : La société civile veut sauver les jardins de la Mandoubia

Tanger : La société civile veut sauver les jardins de la Mandoubia

Les manifestants ont protesté contre le projet de transformation de ce site naturel et historique en un parking

Les jardins de la Mandoubia continuent de trôner sur les lieux par leurs arbres, dont certains témoignent d’une époque où Tanger était une zone internationale.

«Non à l’assassinat des jardins de Tanger !». C’est sous ce slogan que les représentants de la société civile et des ONG pour la protection de l’environnement et du patrimoine culturel et historique de la ville ont organisé, dimanche 10 mars, un sit-in au sein des jardins de la Mandoubia de Tanger. «Cette initiative vise à attirer l’attention sur les dangers qui menacent les espaces verts de Tanger. Il s’agit en fait d’une invitation à tous les militants et acteurs associatifs locaux de faire face contre toute tentative de détruire les jardins de la ville», selon les organisateurs, faisant remarquer que «la population tangéroise n’accepte pas d’abandonner son patrimoine historique, civilisationnel et naturel».

Les manifestants ont protesté contre la transformation des jardins de la Mandoubia en un parking, qui fait partie d’un grand projet englobant les principales avenues et artères pour désengorger la ville. Alors que «les jardins constituent le poumon et la mémoire historique de la ville», ont convenu de dire les protestataires.

Il est à noter que ce mouvement de protestation s’est déclenché au début sur les réseaux sociaux à travers des regroupements, qui sont constitués de jeunes étudiants ainsi que  des représentants de la société civile et des écolos, dont les pages facebook «Tanger, sauvons les jardins de la Mandoubia» et «Des jeunes pour empêcher l’assassinat des jardins de Tanger» ayant été toutes les deux parmi les principaux organisateurs de ce sit-in.

Situés au centre-ville, plus précisément au niveau de la célèbre place du 9 Avril (plus connue des Tangérois par Souk D’Bara (ou Grand Socco), les jardins de la Mandoubia continuent de trôner sur les lieux par leurs arbres, dont certains témoignent d’une époque où Tanger était une zone internationale. Ils occupent de grands espaces, liant la médina à la nouvelle ville et entourant l’ancienne résidence du Mendoub (représentant permanent du Sultan à l’époque), qui a été créée au début du 20ème siècle. Les jardins de la Mandoubia (dont le nom a été emprunté de ce bâtiment) se distinguent par l’énormité des arbres centenaires à son entrée. Grâce à sa beauté et sa position stratégique, il servait à l’époque comme lieu de l’organisation des grandes fêtes et la réception les membres des délégations officielles en provenance des différents pays étrangers. Une partie de ces jardins est aménagée pour accueillir depuis longtemps des canons appartenant dans le passé à des flottes méditerranéennes.

Il est à rappeler que les jardins de la Mandoubia, qui sont les plus fréquentés des Tangérois et les visiteurs de la ville, ont bénéficié il y a plus d’une dizaine d’années, d’une opération de rénovation, et ce dans le cadre du programme de la mise à niveau de Tanger.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *