Tanger-Tétouan: Les élevages avicoles en plein essor

Tanger-Tétouan: Les élevages avicoles en plein essor

C’est ce qui ressort des données statistiques communiquées lors d’une rencontre de sensibilisation organisée, vendredi 29 mai, à Tanger, au profit des aviculteurs de la région.

Organisée par l’Association nationale des producteurs des viandes de volailles (APV) en collaboration avec la Fédération interprofessionnelle du secteur avicole (FISA), cette manifestation a constitué une occasion pour examiner l’état actuel du secteur avicole, dont «la production est passée de 495.000 tonnes en 2013 à 534.000 tonnes en 2014», a affirmé Chaouki Jerrari, directeur de la FISA.

Ce responsable a poursuivi que le secteur avicole a pu dégager en 2014 une augmentation de 8%, lui permettant de se positionner davantage parmi les secteurs clés de l’économie marocaine et de chercher d’autres débouchés pour l’écoulement de ses produits. Cette filière a continué d’afficher, depuis 2009, une augmentation de ses exportations, pour atteindre «en 2014 plus de 13 millions d’œufs à couver et 2 millions de poussins de type chair», a souligné M. Jerrari.

Concernant la région de Tanger-Tétouan, les mêmes données statistiques font part que le secteur avicole y est promis à un bel avenir grâce aux avantages comparatifs dont la région dispose. Elle doit profiter entre autre de la forte consommation de ses habitants ainsi que sa proximité du port Tanger-Med, impliquant des matières premières à coût compétitif. «Le secteur dans la région permet de générer des revenus importants grâce à une forte mobilisation des aviculteurs qualifiés sur les plans professionnel et technique», a indiqué Houssein Tifrit, chef de la division vétérinaire relevant de la direction régionale de l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA).

Il est à noter que la région de Tanger-Tétouan a disposé jusqu’en 2014 de quelque 468 unités de poulet de chair d’une capacité de 5.200.000 têtes. Surtout que le secteur y est essentiellement articulé autour de l’élevage de ce type de volaille.

La région compte sept élevages de reproducteurs de type chair d’une capacité de 168.000 têtes, adossés à deux couvoirs pouvant accueillir jusqu’à 226.000 poussins par semaine. Ajoutons à cela «cinq abattoirs de volailles de capacité potentielle de 80 tonnes par jour et traitant actuellement 8.000 tonnes par an, soit 30% de leur capacité totale, deux ateliers de découpe et un troisième en cours d’aménagement», a dit M. Tifrit, faisant remarquer que deux abattoirs modernes ont été installés au niveau de la région, dont l’un est mis en service en 2012 à Larache et l’autre en 2014 à Tanger.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *