Taounate : 70 Ha de forêts consumés

Taounate : 70 Ha de forêts consumés

Un incendie a éclaté dimanche 20 août dans la région de Taourta relevant de la commune Sidi El Mekhfi, province de Taounate provoquant la destruction de quelque 70 hectares de forêt, rapporte l’agence MAP.
Cet incendie, qui n’a pas fait de victimes, a été maîtrisé le même jour en fin d’après-midi, grâce aux interventions notamment du service provincial des eaux et forêts, des éléments de la protection civile relevant de la province de Taounate ainsi que par des habitants de la région, selon la même source. Pour maîtriser le feu, la Gendarmerie royale a mobilisé deux hélicoptères. Cet incendie n’est pas le premier qui s’est déclaré dans cette région.
Selon les statistiques du Haut commissariat aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification (HCEFLCD), 14 incendies ont été recensés depuis le début de l’année jusqu’au mois de juillet dernier dans le nord-est du pays (Taza, Taounat et Al Hoceima). Quelque 50 Ha sont partis ainsi en fumée. 
Selon la même source, la région la plus touchée par le feu est le Rif (Tétouan, Chefchaouen, Tanger, Larache) avec 62 foyers et 185 Ha brûlés. Toutefois, le nombre des incendies de forêts au Maroc a enregistré une baisse importante, selon la même source. Au terme du mois de juillet 2006, 137 incendies ont été recensés contre 402 par rapport à la même période de l’année 2005, qui ont consumé une superficie totale de 464 Ha contre 3250 Ha à la même date de l’année précédente.
Ces incendies ont concerné 293 Ha de formations arborées, 80 Ha d’essences secondaires et 91 Ha de tapis herbacé et d’Alfa et ont touché principalement les pins (109 Ha), les eucalyptus (71 Ha), le chêne-liège (22 Ha) et le chêne vert (9 Ha). Cette réduction est due, selon la même source, à l’efficacité du dispositif mis en place pour lutter contre les incendies et la mobilisation permanente des agents des forêts et de la protection civile.
En 2006, le Maroc a mis en place un programme d’action de prévention et de lutte contre les incendies de forêts qui s’articule, en priorité, autour d’actions préventives. Il s’agit essentiellement des travaux d’entretien de tranchées pare-feu, d’aménagement de points d’eau, d’ouverture et de réhabilitation de pistes forestières, de construction et d’entretien de postes vigies et de mobilisation de guetteurs pour l’alerte des départs de feux. Il est à rappeler que la stratégie de lutte contre les incendies retient quatre niveaux d’intervention. Le premier niveau d’intervention correspond à l’action rapide de prise en charge des départs des feux par les services du HCEFLCD, au moyen de véhicules de première intervention et d’engins tout-terrain équipés en citernes et en lances.
Au deuxième niveau, les services de la protection civile, des Forces auxiliaires, des Forces royales air sont mobilisés avec l’aide du personnel forestier et de la population locale, en vue de circonscrire les feux. Quand le feu devient plus violent et puissant, l’utilisation des avions de la Gendarmerie Royale (Turbo Trush) et des avions C130 des FRA est nécessaire. A ce moment, l’on passe aux niveaux troisième et quatrième.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *