Taroudant : Secours exceptionnels

Taroudant : Secours exceptionnels

L’accident de la circulation de l’autocar transportant des touristes français, qui est survenu mardi dernier à 100 km de Taroudant sur la route d’Agadir, a permis, une fois n’est pas coutume, aux secours marocains de se montrer rapides et efficaces. Entre Taroudant, Agadir, Marrakech, Casablanca et Rabat, l’intervention immédiate des autorités civiles, de la Gendarmerie royale, des Forces auxiliaires et de la Protection civile, outre la mobilisation d’un staff médical, a été exemplaire. Les autorités consulaires françaises ainsi que le témoignage des victimes en attestent. Le mercredi soir, ce sont 17 Français qui ont été acheminés par ambulances de la Protection civile et d’Inter Secours Assistance à la base militaire de Rabat-Salé. Les derniers blessés devaient être évacués jeudi via la même base militaire, sur des vols au départ de Rabat, Casablanca  et Marrakech avant 17h. Il s’agit essentiellement de deux blessés graves admises à l’hôpital de Marrakech, à l’instar des personnes les plus atteintes.
«Ce sont deux personnes qui étaient dans le coma, les personnes les plus gravement touchées», a déclaré Bruno Perdu, consul général de France au Maroc. Et d’ajouter : «Ils arriveront au Bourget (Seine-St-Denis)». La Royal Air Maroc a également participé à cette évacuation à travers l’organisation des civières nécessaires sur les lignes au départ de Rabat, Casablanca, Marrakech. « L’urgence commence sur le lieu de l’accident et pendant le transport, opération qui a été traitée dans les meilleurs conditions grâce au plan d’urgence déployé  par les autorités », a estimé Abdelhamid El Mouadden, directeur général d’Inter Secours Assistance, organisme ayant participé aux secours. ET d’ajouter : « A travers cet accident après celui d’Azrou, un plan de catastrophe sera élaboré pour prendre le relais avec les autorités pour l’évacuation d’urgence vers l’étranger avec la collaboration nécessaire de la RAM, préfectures et hôpitaux ». A signaler que l’accident a eu lieu mardi dernier à 11h15. Un autocar transportant un groupe de 46 Français, en plus de deux Marocains, le chauffeur et le guide du groupe, a été heurté par un véhicule 4×4 dont la conductrice britannique a perdu le contrôle alors qu’elle tentait de le dépasser sur une ligne droite. Le véhicule tout-terrain faisait partie d’un convoi de cinq 4×4 transportant une famille anglaise composée de 15 membres. Les investigations menées pour déterminer les causes de cet accident ont conclu que l’autocar roulait à une vitesse limitée (ne dépassant pas 50km/h). Huit touristes ont ainsi été tués. L’accident a également fait 13 blessés graves (12 Français et une Britannique) et 30 blessés légers, dont deux Marocains et une Britannique.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *