Témara : Redal investit 7,8 millions de DH

Depuis quelques mois, d’énormes chantiers sont lancés dans la ville de Témara. Habitat, assainissement, voirie, éclairage… rien n’a été oublié. Les habitants de la ville reconnaissent que la préfecture est derrière toutes ces avancées sensibles. Ainsi, en accompagnement du programme de dépollution du Bouregreg et du littoral, Redal, gestionnaire délégué de l’eau, l’électricité et l’assainissement liquide dans la capitale, continue à intensifier son programme de développement des infrastructures. Redal a ainsi engagé un plan d’action spécifique dédié à l’élimination des « points noirs », constitués par des zones de stagnation des eaux de pluie.Ainsi, le nouveau bassin de rétention des eaux de pluie d’un coût de 4 millions de DH, construit à Témara, a été inauguré le 11 janvier. Cette infrastructure va permettre de retenir temporairement les eaux de pluie en cas d’intempéries. Ainsi, le débit entrant dans ce bassin pourra être divisé par cinq à la sortie, générant d’énormes économies. Ce sont ainsi 54.000 m3 d’eau qui seront stockés dans ce bassin d’une superficie de 4.5 hectares, avant d’être progressivement évacués vers la mer via le réseau d’assainissement.
« Ce bassin de rétention à ciel ouvert représente un formidable espace de convivialité au coeur même de la ville de Témara et pourra être valorisé en temps sec par des activités sportives, culturelles ou sociales », souligne un communiqué de la Redal.
En plus du bassin de rétention, le gestionnaire délégué a construit un collecteur d’amenée et de vidange, pour un montant de 3,8 millions de DH. Le coût global du programme atteint donc 7,8 millions de DH.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *