Témoignage : une expérience à l’hôpital Ibn Rochd

Il est coutumier de se plaindre de la qualité des soins et de l’accueil dans les hôpitaux relevant du ministère de la Santé publique. Je voudrais vous livrer un témoignage vécu dont la relation se passe de commentaires. Sur recommandation de mon médecin traitant, j’ai dû faire effectuer une scintigraphie parathyroïdienne. Il m’a envoyée à un Centre de Radiologie privé qui ne disposait pas du produit nécessaire. Ce Centre m’a dirigée vers l’hôpital Ibn Rochd au service de la médecine nucléaire, j’avoue avoir quelque peu hésité car l’hôpital public au Maroc est source d’inquiétudes (fondées ou non), cependant j’ai décidé de tenter l’expérience. Je suis accueillie à l’entrée par 4 vigiles qui filtrent les accès pour n’admettre que médecins, patients et accompagnants. Ayant garé ma voiture à l’extérieur de l’hôpital, j’entre et longe les différents pavillons des différentes spécialités en admirant un grand jardin fort bien entretenu par de nombreux jardiniers, sans préjudice des différents responsables de l’entretien et de la propreté. Je me dirige vers le Pavillon de Médecine Nucléaire et je rejoins la trentaine de patients sagement assis attendant leur tour en regardant les programmes d’une télévision murale à écran Plasma, il règne un ordre et un silence remarquables, tout ceci dans une ambiance de propreté et de modernité. M’étant rendue au bureau d’accueil, je suis interrogée par une jeune interne qui s’occupe de moi avec beaucoup de douceur et de gentillesse. Ma demande est prise en compte et l’on me dit fort justement d’attendre le passage du dernier patient, s’il reste du produit je pourrai également faire ma scintigraphie (il s’agit d’un produit fort coûteux importé de France).
On me fait savoir que je ne pourrai pas passer aujourd’hui. Ayant pris rendez-vous pour le 7 juillet (5 jours après), le lundi 5 une doctoresse du service m’appelle personnellement pour m’informer que mon rendez-vous est fixé au lundi 12 juillet (problème d’arrivage du produit), un appel personnel pour m’éviter d’avoir à me déranger… 13 juillet 8 h 30 : Tout est prêt pour m’accueillir, mon nom figure sur la liste des patients, je passe à la caisse pour régler 400 dirhams au lieu des 5.000 dirhams en médecine privée !! -Un environnement très propre, un personnel compétent, souriant et attentionné, une hygiène scrupuleuse, blouse, masques, gants, seringues jetables, zéro défaut. 20 minutes plus tard on m’appelle pour procéder à ma scintigraphie effectuée par le Professeur Kebbou, rassurant, compétent et discret ainsi que son collègue le Docteur Sellak. L’appareil dernier cri m’impressionne mais je suis tranquille et rassurée par la compétence de toute l’équipe. J’ai dû rester une heure sous l’appareil mais j’étais détendue, je pensais être seule tant ils ont travaillé silencieusement et efficacement et tant je ressentais être dans de bonnes mains. Je ne sais pas si mon témoignage sera publié mais c’est tout à l’honneur du Maroc en général et de la Santé publique en particulier que de telles unités existent.
 
  Ilda Casagrande El Kholti

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *