Témoignages

• «Cela fait à présent quatre ans que je suis ménopausée. Pour moi rien à changer. J’ai toujours le désir et l’envie de faire l’amour avec mon mari. Dès que qu’il m’embrasse, j’ai une envie folle de lui. Nous avons des rapports sexuels assez fréquemment, à savoir 2 à 3 fois par semaine. Je pense que tout dépend du partenaire avec lequel on vit. J’ai la chance d’avoir rencontré un homme affectueux, attentionné qui sait prendre soin de moi sur tous les plans ».

• «J’ai 54 ans et j’ai perdu tout désir sexuel alors qu’il y a seulement trois ans j’avais une libido très forte. Je me sens de plus en plus moche et je ne supporte plus mon corps. Je n’ose même plus me regarder devant le miroir et me dévêtir devant mon mari. Et quand nous faisons l’amour, c’est une catastrophe. Je sais que je suis la seule fautive dans cette histoire. J’ai peur de ne plus jamais retrouver le désir. Je ne sais plus quoi faire, ni à qui m’adresser. J’aime énormément mon mari et j’ai peur qu’il me quitte un jour pour une autre ».

• «A la ménopause, la sécheresse vaginale de ma femme n’a pas vraiment enrichi notre libido.Bien au contraire. Nos rapports sexuels sont devenus de plus en plus rares. A chaque pénétration, elle commence à crier et tourne le dos aussitôt à cause des douleurs. Et pourtant, je fais énormément d’efforts lors des préliminaires pour l’exciter et faire en sorte que son vagin soit lubrifié. Mais rien à faire, le problème subsiste. Le pire, c’est qu’elle refuse d’aller voir le gynécologue. Résultat : je prends mon mal en patience en attendant que les choses s’améliorent ».

• «Les hommes cherchent la fertilité, tout le monde sait qu’après 45 ans, on ne peut plus changer les couches. Depuis que je suis ménopausée, ma vie a totalement changée. Mon mari a commencé à ne plus faire attention à moi comme si je n’existais pas. Fini les sorties au restaurant, les promenades au bord de la mer, les nuits torrides …Ne pouvant plus avoir d’enfant, il a demandé le divorce et s’est marié avec la voisine du palier, une jeune fille de 24 ans. J’ai alors fait une dépression. Cela fait maintenant deux ans que je vais régulièrement chez le psychiatre. J’espère un jour me remarier et vivre le grand amour».

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *