Témoignages

• «J’ai 14 ans et je suis diabétique depuis 5 ans. Quand le médecin m’a annoncé que j’étais diabétique, je me suis dit que rien de pire ne pourrait m’arriver. Il m’a fallu beaucoup de temps pour accepter cette maladie qui a chamboulé ma vie. J’ai perdu mes amis, la joie de vivre. Au collège, j’ai du mal à suivre les cours alors que j’étais une élève très brillante. Tout cela pour vous dire que cette maladie chronique ne facilite pas le quotidien ».

• «Le diabète a pourri ma vie. J’ai eu cette maladie durant ma grossesse. Je souffre. J’ai sans cesse des douleurs, des vertiges et je me sens constamment fatiguée. J’ai peur de ne pas me réveiller le matin et que ma fille âgée de cinq ans me trouve dans le coma. Mon mari a peur de ma maladie et j’aimerais tant l’aider mais je n’y arrive pas. J’espère un jour arrêter de m’injecter toute cette insuline».

• «Je suis diabétique depuis près de 6 ans maintenant. Au départ, je ne me rendais pas compte qu’il s’agissait d’une maladie chronique à vie. Petit à petit, j’ai eu des moments très difficiles et j’ai fait une dépression. Pendant deux ans, je suis passée de l’anorexie à la boulimie. Le diabète ne facilitant pas la tâche, j’ai donc très mal vécu cette période. Après de long mois de psychothérapie, je suis arrivée à bout de ces problèmes alimentaires. Aujourd’hui je vais bien, j’ai repris une alimentation normale et je ne me prive plus de rien en dépit de mon diabète. J’ai repris goût à la vie».

• «Je suis diabétique depuis 2004. J’avais 19 ans quand on a découvert mon diabète. A l’époque, mon médecin avait diagnostiqué une gastrite. Je buvais beaucoup d’eau et je dispersais à droite à gauche les bouteilles pour ne pas inquiéter mes parents. J’ai perdu plusieurs kilos en 1 semaine. Je ne pouvais plus rien faire et mes parents ont donc appelé le médecin remplaçant qui m’a fait admettre aux urgences. J’étais au bord du coma à plus de 6 grammes de sucre dans le sang. Ils ont tout de suite conclu à un diabète de type 1. Ce fut le choc. Maintenant je suis mariée. Le moral n’est pas toujours au beau fixe. Cela dit, je reste optimiste. Ma famille et mon mari me donnent la force de faire face au diabète ».

• «Cela fait 5 ans que je suis diabétique. Je l’ ai découvert après 3 chirurgies esthétiques en faisant une prise de sang. J’avais toujours soif avant d’aller uriner et je me sentais très fatiguée. Je suis sous insuline depuis 9 mois. Je l’ai très mal vécu, j’ai même fait une dépression. A présent, je me sens beaucoup mieux».

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *