Témoignages

• «Un jour, j’ai eu des vertiges et j’ai vomi du sang. C’était une hémorragie dont je ne me suis pas rendu compte dans l’immédiat. D’ailleurs, le sang a été coagulé et a donné des selles foncées. Il s’est avéré que c’est l’aspirine, que je prenais tous les deux jours à peu près pour soigner une migraine, qui a causé cette hémorragie. Quand j’ai consulté le médecin, il m’a prescrit un traitement pour arrêter l’hémorragie et un régime de cinquante jours. Je ne prenais que du lait et du fromage frais matin, midi et soir. Pour le moment, j’évite tout ce qui me fera mal à l’estomac et quand je ne me sens pas bien, je fais un régime pendant une semaine ou dix jours».

• «Je souffre toujours des séquelles d’une inflammation sévère au niveau de l’estomac. Les troubles digestives occasionnant des nausées et des reflux gastriques me rendent la vie difficile. A quelques jours seulement de la fête du mouton, j’ai consulté mon gastro-entérologue. Je me suis trouvé face à un dilemme. D’une part, je ne veux surtout pas rater les brochettes de foie enroulé de crépine fine de mouton, mais, d’autre part, il n’est pas question que je me lance dans la consommation de la viande sans savoir quelles en seraient les conséquences. Suite à une échographie et des analyses, le médecin m’a rassuré. Il ne m’a pas interdit la consommation de la viande, dieu merci, mais il m’a prescrit la modération, tout en me conseillant d’effectuer un contrôle préventif peu de temps après l’Aïd».

• «Vers la fin d’un Ramadan, j’ai eu des douleurs atroces à l’estomac et des reflux acides. Je sentais qu’une boule pesait sur mon estomac. Je ne pouvais rien manger après la rupture du jeûne. Quand j’ai consulté un gastro-entérologue, il m’a prescrit un traitement et un régime draconiens pour diminuer le degré d’acidité au niveau de mon estomac. L’année suivante, j’ai rechuté. A ce moment-là, mon gastro-entérologue m’a vivement recommandé de faire une fibroscopie pour diagnostiquer la maladie. Il s’est avéré que j’avais une inflammation et un début d’ulcère. Alors, le médecin m’a prescrit un autre traitement. Cependant il ne m’a pas interdit de tout manger. Malgré cela je prends mes précautions et quand je ne me sens pas bien, je fais un régime de mon propre gré ».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *