Témoignages

• «A chaque fois que j’attrape la grippe, je me contente du paracétamol et de la vitamine C connus pour leurs bienfaits. Mais quand les choses se compliquent, je consulte mon oto-rhino-laryngologiste pour me prescrire des antibiotiques. Le résultat escompté est atteint doucement mais sûrement. J’évite aussi de faire le vaccin vu ses effets après injection».

• «J’ai toujours été hostile au vaccin, mais quand j’ai décidé de le faire l’année dernière, je l’ai regretté puisque j’ai attrapé deux à trois fois une forte grippe. Après un traitement à base d’antibiotique de six jours, je me suis rétablie un peu. Mais juste après le traitement, j’ai eu la toux qui persistait surtout la nuit. Je n’arrivais même pas à dormir. Alors j’ai consulté le médecin à nouveau pour me prescrire un autre traitement qui m’a soulagée. Mais depuis j’ai décidé de ne plus me faire vacciner».

• «Comme je suis hypocondriaque, l’apparition en 2009 de la grippe porcine m’a fait très peur. Alors quand j’ai attrapé un rhume en plein été de la même année, j’ai eu l’impression d’avoir attrapé le virus H1N1. Je n’avais d’autre choix que de faire le test qui était négatif. Heureusement que je ne me suis pas précipitée pour faire le vaccin. Par contre, j’ai mis du temps pour me rétablir étant donné que la grippe était forte et le médecin m’a prescrit un traitement un peu plus long ».

• «Je me souviens avoir attrapé une forte grippe quand j’étais enfant. C’est vrai que je me suis rétablie mais depuis j’avais le nez qui coule incessamment. Quand j’ai consulté le médecin, il s’est avéré que j’ai développé une rhinite allergique. Malheureusement, je n’ai pas pu supporter le traitement que le médecin m’a prescrit surtout qu’il était à base de corticoïdes avec tous les effets secondaires que cela génère. Et comme je ne voulais pas prendre du poids, j’ai arrêté de prendre les médicaments sans demander l’avis du médecin. Chose que j’ai regretté puisqu’à chaque fois qu’il fait froid je me mets à éternuer».

• «A l’avènement de l’automne, j’ai pris l’habitude, à partir d’un jeune âge, de me faire vacciner pour éviter d’attraper la grippe. C’est vrai que le vaccin me cause un début de rhume, mais je tiens à le faire pour être tranquille tout au long du semestre. Au début, le vaccin était efficace, mais au fil des années, il ne donne plus ses effets. Chose qui a incité mon médecin à me prescrire un traitement en parallèle».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *