Témoignages

• J’ai surpris mon fils de 14 ans en train de consulter des sites pornographiques. Sur le moment, soucieuse de ne pas le  mettre mal à l’aise, j’ai esquissé un sourire en me disant qu’il faut bien que jeunesse se fasse. J’ai donc fermé doucement la porte en lui faisant comprendre que je ne le jugeais pas. Quelques minutes après, il est venu m’expliquer que ce n’est pas si banal que je le pense, et qu’il n’arrive pas à s’empêcher de voir ces sites. Je lui expliquais que les jeunes de son âge ont tous une certaine curiosité pour ce genre d’images et de films. Je pensais que la seule chose qui constituait un problème dans sa situation était qu’il le vive mal et surtout seul. Aujourd’hui, il veut se passer de cette mauvaise habitude mais il n’arrive pas. Pour lui venir en aide, j’ai décidé d’installer sur son ordinateur un logiciel de sécurité enfant et que j’en garderai le mot de passe. Nous verrons le résultat, sinon j’exposerai son cas à un spécialiste sachant bien qu’il est préparé à franchir ce cap.

• Après de longs mois d’hésitation, j’ai fini par tester ce nouveau mode de sexe avec un homme rencontré via Internet. Je ne savais pas trop à quoi m’attendre mais très rapidement le sexe est devenu le sujet principal de nos échanges. Les «gestes» se sont ensuite rapidement liés à la parole et nous nous sommes mutuellement masturbés. Depuis, il m’arrive de temps à autre de faire des rencontres virtuelles via Internet dans l’unique but de dialogues érotiques qui me conduisent souvent à des orgasmes très forts. Je n’ai jamais eu l’envie d’aller plus loin que le cyber-sexe avec les personnes rencontrées et je pense que c’est cet anonymat qui me permet de me libérer complètement.

• J’ai 42 ans, marié depuis quelques années à une charmante jeune femme qui m’aime sincèrement . Le seul problème est que je suis accro au sexe sur Internet depuis plus de 7 ans maintenant. Par curiosité, je voulais comprendre pourquoi l’amour entre enfants et adultes était-il interdit ? Malheureusement, j’ai failli devenir un vrai pédophile. J’avais mis le doigt dans l’engrenage du cybersexe. J’ai trouvé un site sur lequel figurait un forum de pédophiles. J’ai commencé par trouver de très belles photos d’enfants nudistes, magnifiques, qui me confortaient du bien-fondé de ma démarche.  Puis j’ai téléchargé des dizaines de photos, plus érotiques et cela m’a tellement troublé que j’ai recherché des documents pédophiles hard. Et là, j’ai vu où ça pouvait mener. Souvent, les photos étaient des montages grossiers, mais parfois elles décrivaient de vraies scènes: des gosses aux yeux apeurés forcés à se mettre dans des positions obscènes avec des adultes, des hommes le plus souvent repoussants, bedonnants, vicelards. Dégoûté, j’ai tout effacé en me disant que cela ne correspondait pas à ce que j’étais, mais j’étais tout de même troublé par toutes ces images.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *