Tentatives de dégel entre le Maroc et l’Espagne

Des organisations non gouvernementales, des hommes politiques et universitaires du Maroc et de l’Espagne ont invité, jeudi à Barcelone (Nord-Est de l’Espagne), les deux pays à développer leurs relations et saisir l’opportunité qu’offrent les nombreux facteurs de synergie pour promouvoir d’excellents rapports entre les peuples marocain et espagnol aux plans humain, économique et culturel.
Cet appel a été lancé à l’issue de la semaine du Maroc, organisée du 28 au 31 octobre dernier à Barcelone, par l’association socioculturelle Ibn Batouta, la Mairie de Barcelone et le consulat général du Maroc à Barcelone pour sensibiliser les leaders d’opinion et la communauté marocaine installée en Catalogne aux réalités marocaines et aux résultats des réformes introduites sous le règne de S.M. le roi Mohammed VI aux plans économique, politique, social et diplomatique.Lors des tables rondes, débats et ateliers de travail, les participants ont souligné les acquis de l’expérience démocratique, le haut degré de transparence qui avait marqué les dernières élections législatives du 27 septembre et la préparation des différentes composantes sociales à relever les défis actuels pour garantir le bien-être de la population et le développement durable du pays.
Les participants ont réaffirmé l’attachement du Maroc au parachèvement de son intégrité territoriale et à la récupération des villes occupées de Sebta et Melillia et les îles Jaafarines dans le cadre d’une approche politico-économique basée sur un dialogue serein, juste et équilibré.Ils ont également proposé, en ce qui concerne les flux migratoires vers l’Europe, la création de projets de développement dans les pays d’origine.
Cette semaine a été animée, du côté marocain, par MM. Abdelhamid Belkadi et Hassane Bouquentar (USFP), Abdellatif Mazouz (Istiqlal), Mohamed Mouatassim (Mouvance Populaire) et Aziz Rebbah (PJD) ainsi que par les universitaires Mohamed Raja Amrani et Mmes Amina Messaoudi et Nouzha Skalli.
Parmi les participants espagnols à cette semaine, on retiendra notamment l’universitaire et spécialiste du Maghreb à l’université de Barcelone, M. Antoine Segrera, le maire-adjoint de Barcelone et des représentants des partis politiques, médias et ONG espagnols.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *