Terrorisme : Rabat demande à l’Espagne la remise de Hassan Al Haski

Rabat demande à l’Espagne la remise de Hassan Al Haski, impliqué dans les attentats de Madrid 2004 et de Casablanca en 2003. C’est ce qui ressort des propos des sources judiciaires, qui ont indiqué en outre que la justice marocaine a demandé à l’Espagne la remise temporaire du Marocain Hassan Al Haski afin de pouvoir le juger pour les attentats de mai 2003 perpétrés à Casablanca. La demande de remise temporaire d’Al Haski a été adressée à l’Audience nationale, le tribunal antiterroriste espagnol, a-t-on précisé de même source. Hassan Al Haski purge actuellement une peine de 14 ans de prison en Espagne pour appartenance au groupe terroriste jugé responsable des attentats du 11 mars 2004 à Madrid. Selon le juge en charge de l’instruction des attentats de Madrid, l’inculpé serait «l’un des dirigeants les plus importants» du Groupe islamique combattant marocain (GICM) et qu’il aurait participé en «cette qualité à la conception, la préparation et à la contribution effective des attentats terroristes» de Madrid. En 2006, la justice espagnole avait répondu favorablement à une demande d’extradition du Maroc visant Al Haski, mais celle-ci ne pourra intervenir tant qu’il sera emprisonné en Espagne. La remise temporaire par l’Espagne de Hassan Al Haski permettrait à la justice marocaine de le juger pour sa responsabilité présumée dans les attentats du 16 mai 2003 à Casablanca, qui avait fait 45 morts. Al Haski fait cependant l’objet d’une instruction du juge espagnol Baltasar Garzon pour les mêmes attentats de Casablanca, qui avaient notamment visé des intérêts espagnols. La justice espagnole avait condamné Hassan Al-Haski, suspecté d’être l’un des cerveaux derrière l’attentat, à quatorze ans de prison. Le même jour, elle avait condamné trois autres suspects des attentats du 11 mars 2004 à Madrid, l’attaque attribuée à Al-Qaïda qui a entraîné la mort de 191 personnes et laissé 1 841 blessés. Il s’agit notamment de Othman El Gnaoui, un responsable de la cellule terroriste, Jamal Zougam, auteur de l’une des explosions et José Emilio Suárez Trashorras, informateur de la police espagnole et fournisseur des explosifs. La Audiencia Nacional de España a condamné les deux premiers à 40 000 années de prison, tandis que Suárez Trashorras a été condamné à 35000 années. La cellule de Hassan Al Haski a été démantelée, vendredi 17 décembre 2004, à Lanzarote aux Iles Canaries, par les services de sécurité espagnols aux Iles Canaries. Ce groupuscule terroriste faisant partie de la nébuleuse d’Al-Qaïda, préparait des attentats contre les pétroliers empruntant la voie maritime entre les côtes marocaines et canariennes. En plus de Hassan Al Haski, quatre autres membres ont tombé dans le filet de la police, à savoir Ali Fahimi, 35 ans, Abdallah Mourib, un imam de 41 ans, et Brahim Atia El Hammouchi, 45 ans. Ils sont considérés comme des éléments actifs au sein de l’organisation terroriste et leur arrestation constitue un succès pour les services de sécurité.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *