Tétouan cherche à se développer

Tétouan cherche à se développer

Les travaux de l’atelier consacré à la mise au point d’un rapport d’orientation pour l’élaboration d’une stratégie de développement des villes du Grand Tétouan ont débuté lundi avec la participation de plusieurs experts marocains et étrangers. Le programme de cette rencontre d’une semaine comporte des visites dans les cinq centres urbains du «Grand-Tétouan » et de son littoral méditerranéen outre des séances de travail avec les différentes parties concernées, élus, autorités locales, opérateurs, services extérieurs, société civile. Dimanche, les participants, qui font partie du « forum mondial du développement urbain », ont tenu une réunion préparatoire, ayant permis de faire connaitre la nature de leur travail et de répartir les tâches entre eux. La wilaya de Tétouan et les communes urbaines qui en relèvent ainsi que « le Forum urbain-Maroc » et leurs partenaires dans l’élaboration et la mise en application de cette stratégie de développement des villes du Grand Tétouan avaient confié à un comité d’action composé d’experts marocains et étrangers, la tâche de formuler des propositions dans ce domaine. Lors des premiers jours de cette manifestation d’une semaine, plusieurs thèmes ont été abordés par les participants. Les rapports Tanger-Tétouan ont été, aussi, évoqués dans la perspective de réaliser un point de convergence entre ces deux pôles. C’est l’un des points qui devait être développé lors de la suite des travaux. « Cesser la célébration du potentiel et passer aux propositions concrètes », semble être l’un des impératifs des Panélistes. Il s’agit à court terme de procéder à une mise à niveau pour passer à moyen terme à la phase de la mise en valeur. L’accent est mis sur la recherche d’un « grand projet structurant » qui constituerait le véritable levier du développement du Grand Tétouan. Il est à signaler que les Panélistes ne cessent, à côté des entretiens, de faire des visites techniques sur le terrain. Cela leur a permis de constater, entre autres, l’importance des travaux réalisés dans l’ensemble de la région concernant l’infrastructure routière ainsi que les différents chantiers en matière d’eau, d’électricité et d’assainissement. D’autre part, les Panélistes locaux, à raison de 50%, ont bien intégré les groupes de travail internationaux en place. Pour l’INTA (International New Towns Association), initiateur du Panel, c’est la deuxième fois qu’elle mène cette expérience d’intégration de Panélistes locaux, la première fois a eu lieu à Oujda et toujours au Maroc. Selon des sources du Panel, cette participation permet d’éviter les erreurs d’appréciation. La société civile et les différents services techniques devaient être abordés le mercredi. La stratégie de développement des villes du Grand Tétouan vise notamment à atténuer l’ampleur de la pauvreté et à réduire les disparités sociales à travers notamment la bonne gouvernance, le réaménagement urbain et l’adoption d’une politique des investissements, particulièrement dans les domaines prioritaires tels que le tourisme, le commerce, les services et l’exportation.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *