Tétouan : Les travaux du pôle alimentaire avancent bien

Tétouan : Les travaux du pôle alimentaire avancent bien

Les taux d’avancement concernant les deux projets du marché de gros des fruits et légumes et les abattoirs avoisinent respectivement 60 et 95%

D’un montant global de plus de 44 millions de dirhams, le projet des abattoirs consiste à doter la profession de plusieurs espaces d’égorgement, qui sont bien séparés et en strict respect de l’environnement de ceux dédiés au stockage des viandes.

La Colombe blanche veut accélérer la cadence de la réalisation des principales structures communales liées au développement du secteur alimentaire. C’est du moins ce qui est ressorti d’un rapport émis à la suite d’une réunion interne tenue dernièrement entre les responsables et élus communaux autour de l’état d’avancement du projet de pôle alimentaire de Tétouan. Ayant été adopté lors de la session de mai 2016 par le conseil communal, ce projet -dont le lancement des travaux a eu lieu deux ans plus tard- avance bien grâce à la mobilisation de toutes les parties prenantes. S’inscrivant dans le cadre du programme intégré de développement économique et urbain de Tétouan (de 5,5 milliards de dirhams), il se veut multisectoriel, regroupant des prestations économiques dans un pôle alimentaire à même de changer l’orientation économique de la ville et son positionnement comme deuxième chef-lieu après Tanger. Il comprend ainsi le marché de gros des fruits et légumes, les abattoirs ainsi que les autres structures communales dédiées à la filière alimentaire. Les responsables ont choisi l’ensemble des projets programmés dans le cadre de ce pôle à la périphérie de la ville, plus précisément sur l’axe reliant Tétouan à Chefchaouen. Objectif : désengorger les artères les plus fréquentées par les automobilistes, en particulier celles situées au centre-ville.

Concernant le projet du marché de gros des fruits et légumes, celui-ci – qui nécessite un investissement global de plus de 70 millions de dirhams – avance à hauteur de 60%. Il prévoit de doter la ville et en particulier les professionnels d’une structure communale moderne et répondant aux standards de qualité requis. Le nouveau marché de gros comporte, en plus des halls destinés à la vente des fruits et des légumes, un souk du Fellah (marché de l’agriculteur), des espaces dédiés au stockage et gestion des caisses vides et autres emballages ainsi que des services de contrôle et des autres bureaux administratifs. Quant au nouveau projet des abattoirs, celui-ci avance à hauteur de 95%. D’un montant global de plus de 44 millions de dirhams, ce projet consiste à doter la profession de plusieurs espaces d’égorgement, qui sont bien séparés et en strict respect de l’environnement de ceux dédiés au stockage des viandes. Il comporte des chambres froides, des services administratifs et de gestion de l’ensemble des locaux des nouveaux abattoirs.

Il est à noter que ce pôle alimentaire comprendra, en plus du marché de gros et autres équipements communaux, des hôtels et des restaurants conformément aux standards nationaux et internationaux en matière de respect des conditions de sécurité et de sûreté des usagers.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *