Tiers payant : 3 médicaments de l’hémophilie A et B concernés

Tiers payant : 3 médicaments de l’hémophilie A et B concernés

Une convention a été conclue entre le CNSTH, la CNOPS et la CNSS

Les patients n’auront plus besoin de débourser la totalité du prix du médicament mais seulement 30%.

Une nouvelle convention nationale du tiers payant a été signée le vendredi 12 octobre, à l’initiative et sous l’égide de l’Agence nationale de l’assurance-maladie (Anam). Celle-ci a été conclue entre les organismes gestionnaires de l’AMO (CNOPS et CNSS) et le Centre national de transfusion sanguine et d’hématologie (CNSTSH) et son réseau national relevant du ministère de la santé. 

Cette convention offre aux assurés AMO «le bénéfice de la dispense de l’avance des frais correspondant à la délivrance de certains dérivés stables du sang administrés en ambulatoire et remboursables au titre de l’AMO, en ne réglant directement auprès du CNTSH que le ticket modérateur restant à leur charge», précise un communiqué du ministère de la santé.  Ainsi, elle permet aux assurés AMO d’accéder, en ambulatoire et en mode tiers payant, sans avance des frais en ne payant que le ticket modérateur, à une liste de trois médicaments onéreux indiqués dans la prise en charge de l’hémophilie A et B. Cette liste de médicaments sera mise à jour au fur et à mesure.

Autrement dit, les patients n’auront plus besoin de débourser la totalité du prix du médicament mais seulement 30%, tout au plus, appelés dans le jargon un ticket modérateur. Le reste de la facture, communément appelé le tiers payant, est réglé par les organismes gestionnaires de l’AMO, à savoir la CNOPS et la CNSS. Les trois médicaments concernés sont les suivants : Facteur de coagulation humain CNTS 500 UI/10 ML, poudre et solvant pour solution injectable à 50 UI/ML dont le PPV est de 1.970 DH ; Facteur de coagulation humain CNTS 1.000 UI/20 ML, poudre et solvant pour solution injectable à 50 UI/ML ayant pour PPV 3.920 DH ; Facteur de coagulation humain CNTS 100 UI-500 UI/5 ML, poudre et solvant pour solution injectable à 100 UI/ML dont le PPV est de 2.300 DH. Le ministère de la santé signale que d’autres nouvelles conventions pourront   être signées en vue de mettre à la disposition de l’ensemble des acteurs une nouvelle génération de conventions qui répond aux exigences de chacune des parties.

Ces conventions permettront ainsi à la population assurée une égalité d’accès à des soins efficaces et de qualité tout en veillant à l’équilibre financier du régime. Rappelons qu’en mars 2016, Les organismes gestionnaires de l’AMO et les pharmaciens (conseil national de l’Ordre des pharmaciens et la Fédération nationale des syndicats des pharmaciens du Maroc) avaient signé une  convention nationale régissant le mode du tiers payant pour les médicaments des porteurs d’affections longue durée (ALD) et affections longues et coûteuses (ALC). Cette convention avait permis aux assurés AMO d’ accéder, en mode tiers payant sans avance de frais, à une liste étendue de médicaments innovants et chers pouvant atteindre 38.000 DH par boîte, destinés essentiellement au traitement de maladies chroniques telles que les cancers, la sclérose en plaque, les hépatites virales, l’insuffisance rénale, la thalassémie, la polyarthrite rhumatoïde…

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *