Tifarity : vieux et bébés sacrifiés

Tifarity : vieux et bébés sacrifiés

Le Polisario fait encore des victimes parmi les populations séquestrées de Tindouf. Les séparatistes, pour les festivités célébrant la création de la RASD, procèdent depuis plusieurs jours à des déplacements massifs des séquestrés sahraouis vers Tifarity. Or, ces déplacements ne passent pas sans faire des victimes parmi les populations déplacées et notamment les vieillards et les enfants. C’est ainsi que des sources informées rapportent la mort, dans des conditions inhumaines, d’au moins une dizaine de personnes dont des bébés en bas âge.
La mort de ces derniers est survenue lors des cinq derniers jours à cause des conditions de déroulement des transferts : des camions bondés roulant à très petite vitesse pour parcourir près de 400 kilomètres, soit la distance séparant Tindouf et la zone tampon de Tifarity. Selon les mêmes sources, et sans le moindre égard aux vies humaines et au respect dû aux morts, les victimes sont enterrées à la va-vite, sur le parcours  même. Au total, une soixantaine d’autres personnes ont dû subir des soins pour cause de ce qu’elles avaient subi lors du voyage.
Une source de l’ASM (Association le Sahara Marocain) affirme pour sa part que le nombre des victimes du Polisario risque d’augmenter au vu des conditions de "logement" prévues par les séparatistes pour abriter les milliers de personnes déplacées. Ces dernières sont obligées de s’abriter sous des tentes sur place et surtout de s’astreindre à une nourriture des plus basiques. «Avec les tempêtes de sable qui se sont déclarées dans cette région, les festivités du Polisario risquent de tourner en véritable drame humain», indique la même source.
Les séparatistes ont de nouveau décidé de célébrer le 31ème anniversaire de la création sur le territoire de la commune rurale de Tifarity, zone démilitarisée selon les accords de cessez-le-feu de 1991.
Pour ce faire, indiquent des sources informées, l’Algérie a mis le paquet en finançant l’essentiel de ces festivités et notamment les déplacements vers Tindouf de délégations étrangères. C’est le cas, entre autres, pour les vols charter en partance ces derniers jours de plusieurs villes espagnoles vers l’aéroport de Tindouf.  L’on apprend également que le Polisario et l’Algérie, pour gonfler le nombre des participants à ces festivités, n’hésitent pas à louer les services de centaines de ressortissants mauritaniens pour prendre part aux cérémonies.
Les festivités du Polisario démarrent ce lundi avec l’organisation d’un marathon, de diverses autres manifestations en plus d’un défilé militaire. La présence des séparatistes dans cette zone constitue une nouvelle violation des accords de cessez-le-feu de 1991. Le Maroc, en 2006, avait multiplié les protestations contre ces violations et saisi l’ONU, organisation chargée faire respecter lesdits accords. La Minurso se limite à consigner lesdites violations pour les besoins des rapports périodiques du secrétaire général de l’ONU.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *