Tout savoir sur le cancer du sein au Maroc

Tout savoir sur le cancer du sein au Maroc

Toutes les femmes sont concernées par le cancer du sein. Elles sont des milliers à en souffrir sans le savoir. Elles vivent avec un cancer qui un jour leur coûtera la vie, parce qu’elles l’ignoraient tout simplement. Non! Il est temps de prendre conscience de la nécessité de se prémunir contre des maladies comme le cancer. Le mois d’octobre qui est le mois du cancer du sein est l’occasion de rappeler que le dépistage précoce est un réflexe essentiel pour toutes les femmes. On ne le répétera jamais assez qu’anticiper, prévenir et sensibiliser sont des actions qui permettent de limiter efficacement les conséquences de cette maladie. Chaque année, un million de cancers du sein sont découverts dans le monde et 400.000 femmes en meurent. Au Maroc, on estime entre 13.000 et 15.000 nouveaux cas chaque année. La majorité des malades est âgée entre 45 et 55 ans. Cela dit, la maladie n’épargne aucune tranche d’âge. De plus en plus de jeunes femmes sont atteintes d’un cancer du sein. Mais qu’est-ce qu’un cancer du sein ? Il s’agit de cellules anormales qui se multiplient de façon incontrôlée. Au bout d’une certaine période, elles forment une tumeur maligne. Les cellules cancéreuses peuvent rester dans le sein ou migrer dans le corps par les vaisseaux sanguins ou lymphatiques. Lorsque les cellules cancéreuses sont propagées dans tout l’organisme, on parle alors de «métastase». Il n’existe pas un mais plusieurs types de cancer du sein (voir encadré). Mais la véritable question qui se pose est de savoir comment est-il possible de détecter un cancer du sein ? Plusieurs indicateurs permettent de repérer la maladie : des changements sur chaque sein: taille, forme, contour, changement de texture, rougeur, rétractation du mamelon ou de la peau, un écoulement du mamelon, un petit creux sur le sein. Dès la découverte d’une petite boule ou de toute autre anomalie, il faut consulter immédiatement le médecin. Le dépistage constitue l’unique moyen de faire face à la maladie. Plus le cancer du sein est détecté à un stade précoce et moins il y a de risques de séquelles. Détecté à un stade précoce, le cancer du sein se soigne beaucoup mieux et permet de diminuer la mortalité de 25%.Toute femme doit consulter son médecin au moins une fois par an pour un examen des seins. La mammographie est fortement conseillée tous les deux ans à partir de 40-45 ans. Celle-ci doit être pratiquée lorsqu’il existe un signe d’appel c’est-à-dire lors de la découverte d’un nodule ou à titre systématique dans le cadre du dépistage. Cette radiologie qui dure près de 20 minutes permet de détecter une anomalie et d’établir un diagnostic précis. A noter que la mammographie peut être accompagnée d’une échographie en vue d’analyser une lésion qui a été détectée ou lorsqu’une masse a été découverte lors de la palpation et quelle n’a pas été localisée sur la mammographie.


Les différents types de cancer du sein
Il existe différentes formes de cancer du sein. On peut les diviser en deux grandes catégories : le cancer «non invasif», qui touche uniquement les canaux galactophores , et le cancer «invasif» ou «infiltrant», qui se propage dans le tissu gras du sein.
• Cancer non invasif :
– Carcinome canalaire in situ. Il s’agit du cancer du sein non invasif le plus fréquent chez la femme. Il se forme à l’intérieur des canaux de lactation du sein (les petits conduits par lesquels le lait est amené vers les orifices du mamelon). Il ne se dissémine pas. On diagnostique beaucoup plus fréquemment ce type de cancer depuis l’utilisation plus répandue de la mammographie. Le traitement de ce cancer mène à la guérison dans presque tous les cas. Sans traitement, il poursuit sa croissance et peut se propager à l’extérieur des canaux galactophores.
• Cancers invasifs :
– Carcinome canalaire. Il se forme dans les canaux galactophores. Les cellules cancéreuses traversent la paroi des canaux.
– Carcinome lobulaire. Les cellules cancéreuses apparaissent dans les lobules, puis traversent la paroi des lobules et se disséminent dans les tissus environnants.
 – Carcinome inflammatoire. Il s’agit d’un cancer rare qui se caractérise principalement par un sein qui peut devenir rouge, enflé et chaud. La peau du sein peut aussi prendre l’aspect d’une peau d’orange. Ce type de cancer progresse plus rapidement et est plus difficile à traiter.
– Autres carcinomes (médullaires, colloïdes ou mucineux, tubulaires, papillaires). Ces types de cancer du sein sont plus rares. Les principales différences entre ces types de cancer reposent sur le type de cellules touchées.
– Maladie de Paget. Il s’agit d’une affection rare qui touche le mamelon. Cette pathologie se caractérise au départ par une lésion de la peau semblable à de l’eczéma, puis s’accompagne progressivement d’une infiltration (pénétration dans les tissus) cancéreuse de la glande mammaire.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *