Traitement contre le VIH : Le Maroc progresse

Traitement contre le VIH : Le Maroc progresse

Le taux d’accès aux médicaments a été multiplié par 3 en passant de 16% en 2010 à 48% en 2016

Le Maroc a réalisé des progrès importants dans l’accès au traitement contre le VIH. Ainsi, le taux d’accès a été multiplié par 3 en passant de 16% en 2010 à 48% en 2016. C’est ce qu’indique le dernier rapport de l’Onusida intitulé «En finir avec le sida, progresser vers les cibles 90-90-90» qui a été publié le jeudi 20 juillet. Toujours selon les données de l’organisme, 24.000 personnes vivent actuellement avec le VIH au Maroc. Notons que la population masculine âgée de 15 ans et plus atteint du VIH s’est chiffré à 15.000 et 8.700 pour les femmes âgées de 15 et plus. On estime à moins de 500 le nombre d’enfants âgé de 0 à 14 ans vivant avec le VIH.

Cela dit, il faut signaler que bon nombre de Marocains porteurs du VIH ne sont toujours pas informés de leur séropositivité. L’ONUSida n’avance aucun chiffre à ce sujet, cela dit, selon les estimations, la moitié des cas, soit 12.000, continue à ignorer leur séropositivité. Ces sujets n’osent pas se faire dépister par peur à l’annonce d’un résultat positif. Et la conséquence c’est qu’ils sont à l’origine de la majorité des cas de transmission du virus à de nouvelles personnes. Selon les données du ministère de la santé, les nouvelles infections s’élèvent à 1.200 chaque année. Pour sa part, le nombre de personnes bénéficiant d’un traitement antirétroviral a doublé, passant de 4.047 en 2011 à 9.860 à fin juin 2016.

Le ministère de tutelle a pour objectif d’accélérer la riposte au sida pour atteindre «les trois 90» en 2020, soit 90% des personnes vivant avec le VIH connaissent leur statut sérologique, 90% de celles qui connaissent leur statut bénéficient du traitement antirétroviral et 90% de celles sous traitement arrivent à la suppression virale et ce, en vue de converger vers l’élimination de l’épidémie en 2030. En 2016, 230.000 personnes vivent avec le VIH dans la région et 18.000 nouvelles infections sont enregistrées chaque année. Entre 2010 et 2016, le nombre de décès liés au sida dans la région a augmenté de 19%.

La couverture du traitement en 2016 n’était que de 24% chez les personnes vivant avec le VIH au Moyen-Orient et Afrique du Nord. Au niveau mondial, l’Onusida signale que plus de la moitié des personnes porteuses du VIH (53%) ont désormais accès au traitement contre le VIH, et les décès liés au sida ont diminué depuis 2005. En 2016, sur les 36,7 millions de personnes porteuses du VIH, 19,5 millions ont eu accès au traitement et les décès liés au sida ont chuté de 1,9 million en 2005 à 1 million en 2016. Il faut aussi relever que chaque année, 1,8 million de personnes dans le monde sont nouvellement infectées.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *