Transmission : Lepénisation

Toutes les analyses ont actuellement cours en France, sur le résultat des élections de dimanche dernier. Toutes… des plus indécentes aux plus sérieuses. Il y a bien sûr le regret de certains, le « si j’avais su » d’autres, l’amertume d’autres encore mais aussi et surtout la crainte et l’indignation de milliers, de centaines de milliers, notamment les jeunes.
Dans toutes les villes de France, défilés, cortèges et manifestations anti-FN se multiplient et la jeunesse Black-Blanc-Beur devient aussi le symbole de sursaut et de l’honneur du pays. Toutes les spéculations sur les raisons de ce scrutin peuvent être faites, elles n’empêcheront pas selon moi cet amer constat : un Français sur cinq à voté Le Pen et l’a fait en conscience : en connaissant parfaitement ses opinions, son idéologie nauséabonde !
Une telle décision de vote n’est pas légère, elle révèle une volonté profonde car, alors que certains croyaient l’extrême-droite moribonde et Le Pen aphone, 20% de Français ont fait ce choix dimanche. Alors bien sûr la France n’est pas fasciste, mais elle est en voie de lepénisation, et il est urgent de le dire haut et fort pour faire barrage à ce que déjà la population immigrée et notamment sa jeunesse vit dans son quotidien : la relégation, l’exclusion, la discrimination… L’enseignement du scrutin du 21 avril peut et doit être tiré dans d’autres pays en Europe bien sûr mais pas seulement. Le désenchantement de la jeunesse vis-à-vis de la politique, son abstention lors des élections et le sentiment d’exclusion vécu par les couches défavorisées de la population, qui les poussent dans les bras extrémistes, n’est pas l’apanage de la France.
Sans vouloir comparer ce qui ne peut l’être et les mêmes causes pouvant produire les mêmes effets, la classe politique marocaine peut tirer de ces élections françaises un certain nombre d’enseignements… Très vraisemblablement Jacques Chirac sera réélu Président, son positionnement contre les idées du F.N. a d’ailleurs toujours été affiché, la France n’en sera pas pour autant quitte avec elle-même.
La lepénisation des esprits est une réalité, elle a débouché sur le résultat actuel ; les Français ne peuvent penser que Le Pen et Mégret sont un danger pour les seuls immigrés et doivent avoir en mémoire cette terrible sentence : «quand « ils» sont venus chercher les Juifs, je n’ai pas réagi ; quand ils sont venus chercher les «Gens du voyage je n’ai pas réagi…» «Quand ils sont venus me chercher, il n’y avait plus personne pour réagir».

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *