Transport urbain à Tétouan : De nouvelles lignes de bus pour relier les quartiers difficiles d’accès

Transport urbain à Tétouan : De nouvelles lignes de bus pour relier  les quartiers difficiles d’accès

Quelque 25 véhicules supplémentaires sont prévus d’être mis en service dès ce lundi dans les quartiers difficiles d’accès, dont la majorité est située dans les zones limitrophes de la ville.

Tétouan veut renforcer son transport urbain en commun. A cet effet, la ville prévoit d’étendre son réseau de lignes d’autobus pour desservir des quartiers jugés difficiles d’accès. Très attendu en particulier par les habitants de ces quartiers, ce projet vient en conformité avec «la gestion déléguée dans le secteur du transport urbain conclue entre les communes et les concessionnaires privés», selon les responsables de ce service public (au sein de la commune urbaine de Tétouan) à travers un communiqué émis samedi dernier.

Ce projet, qui vient renforcer la flotte d’autobus déjà existante, permettra, selon la même source, la mise en service, dans un premier temps, et dès ce lundi, de quelque 25 véhicules supplémentaires dans les quartiers difficiles d’accès, dont la majorité est située dans les zones limitrophes de la ville. Ce nouveau lot de 25 unités fait partie «du nouveau modèle d’autobus avec des caractéristiques techniques spécifiques, qui sont utilisées pour assurer le transport public dans ces quartiers», tiennent à préciser les responsables de ce dossier.

Ce nouveau projet – qui vient en conformité avec le cahier des charges relatif à ce service public liant le conseil communal de Tétouan et l’actuelle société délégataire Vitalis – contribue à atteindre l’objectif de ce contrat, à savoir de couvrir la totalité du territoire tétouanais. Il permettra, en plus de l’accroissement du parc d’autobus, l’amélioration des conditions de déplacements dans les quartiers concernés. Et comme il a été annoncé à travers ce communiqué, ce nouveau programme est destiné à être lancé à la salle de contrôle par le système de positionnement par satellites (GPS) en cherchant à assurer une meilleure réalisation du plan d’action du délégataire concernant les différentes lignes reliant les quartiers de Tétouan, mais aussi celles assurant la liaison entre la ville et les zones rurales avoisinantes. «Cette initiative socio-économique permet aux habitants des différents quartiers de Tétouan, en particulier ceux les plus peuplés et situés loin du centre-ville, de bénéficier des moyens de transport nécessaires et d’animer la vie économique de la ville», selon la même source.

Il est à rappeler que d’un chiffre d’affaires de 60 millions de dirhams, la société délégataire Vitalis est chargée officiellement, depuis juillet 2013, de la gestion du transport collectif de plus de 450.000 Tétouanais, et ce pour une durée de dix ans. Ce contrat pourrait être renouvelé une seule fois avec l’autorité délégante. La société délégataire a été engagée dans un premier temps à mettre en service une flotte d’une centaine de bus pour assurer la liaison de 17 lignes à travers le périmètre urbain. Ce nombre devra atteindre à terme un total de 140 véhicules.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *