Transport urbain : De nouvelles lignes pour les quartiers difficiles d’accès à Tétouan

Transport urbain : De nouvelles lignes pour les quartiers difficiles d’accès à Tétouan

La mise en service de ces véhicules vient en conformité avec le cahier des charges, relatif au transport public liant le conseil communal de Tétouan et Vitalis.

La Colombe blanche poursuit le renforcement de son transport urbain en commun. A cet effet, la ville a vu ainsi consolider sa flotte par un deuxième lot de véhicules, destiné plus précisément de desservir des quartiers jugés difficiles d’accès. Il s’agit de la mise en service progressive par Vitalis, société en charge de la gestion de ce service public, de quelque 20 minibus supplémentaires afin de desservir ce genre de quartiers, dont la majorité est située dans les zones limitrophes de la ville. Selon les responsables de la société délégataire, cette initiative socio-économique est réalisée en coordination avec l’autorité élue. «Ces 20 nouveaux minibus viennent après un premier lot de 25 véhicules de même forme déjà mis en circulation en août 2016», précise la même source.

La mise en service de ces véhicules vient en conformité avec le cahier des charges, relatif au transport public liant le conseil communal de Tétouan et Vitalis. La société délégataire est engagée au fur et à mesure, selon les termes de ce contrat, de couvrir la totalité du territoire urbain tétouanais. Concernant leur forme et leur adaptation aux quartiers desservis, «ces nouveaux véhicules ont été conçus en coordination avec l’autorité délégante en vue de mieux répondre aux attentes de la population concernée», ajoute la même source.

Sur ces 20 nouveaux minibus, six sont déjà mis en service. Le groupe concessionnaire est engagé de commencer, dès les prochains jours, à compléter ce deuxième lot. Et ce suivant un calendrier progressif de livraison conclu avec ses fournisseurs automobiles. Comme pour le premier lot de minibus, ces 20 nouveaux véhicules ont été conçus conformément aux normes et standards nationaux en matière de respect de l’environnement. Ils sont, selon la même source, de dernière génération et facilement accessibles aux personnes handicapées afin d’améliorer des conditions de déplacements de toute la population des quartiers concernés. Le groupe délégataire est engagé aussi de mettre en service des véhicules dotés en GPS et Wifi.

Opérationnel dans huit villes au Maroc, dont Tétouan, Oujda, Fès et Meknès et bientôt à Conakry (Guinée), Vitalis est chargée officiellement, depuis juillet 2013, de la gestion du transport collectif de plus de 450.000 Tétouanais, et ce pour une durée de dix ans. Ce contrat pourrait être renouvelé une seule fois avec l’autorité délégante. La société délégataire a été engagée dans un premier temps à mettre en service une flotte d’une centaine de bus pour assurer la liaison de 17 lignes à travers le périmètre urbain. Ce nombre devra atteindre à terme un total de 140 véhicules.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *