Treize prévenus soupçonnés de liens avec une mouvance terroriste internationale devant le juge d’instruction

Cette "structure terroriste en gestation" a été démantelée, récemment, par les services de sécurité. Parmi les membres de ce groupe, figure le mis en cause, Mohamed Said Idghiri, "activiste international, membre avéré d’une structure islamiste radicale évoluant au Nord du Royaume", selon une source policière.
Depuis le mois de septembre dernier, les services de sécurité se sont intéressés au cas de ce ressortissant marocain qui s’était rendu dans un camp clandestin implanté en zone sahélo-saharienne pour y effectuer un stage paramilitaire, avait affirmé la même source à la Map. A son retour au Maroc, Idghiri devait réaliser, avec son groupe, un plan d’actions terroristes avec l’aide de cadres étrangers liés au groupe terroriste  en question, avait-on précisé.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *