Trisomie 21 : SAR le Prince Moulay Rachid inaugure à Rabat un nouveau centre d accompagnement

Trisomie 21 : SAR le Prince Moulay Rachid inaugure à Rabat  un nouveau centre d accompagnement

L’inauguration par SAR le Prince Moulay Rachid du nouveau centre pour enfants trisomiques de Rabat suscite un immense espoir parmi les 50.000 Marocains qui sont atteints de cette malformation chromosomique, ont estimé les dirigeants de l’AMSAT. L’Association de soutien et d’aide aux personnes trisomiques a qualifié de marque d’intérêt insigne la présence du Prince aux cérémonies marquant le 30ème anniversaire de l’association et l’inauguration du nouveau centre qui, sur instructions de SM Mohammed VI, porte son nom. Les cadres de l’ancienne AMSAHM espèrent que ce nouveau centre bénéficiera d’un intérêt aussi significatif de la part des mécènes car, «pour le principal, l’AMSAT n’est pour le moment soutenue que par l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) alors que le coût moyen de l’accompagnement de l’enfant trisomique est de 2.500 DH par mois». Comme les facultés contributives de 90% des parents des pensionnaires sont inexistantes, nulle autre solution que la sollicitation de dons de mécènes pour que le centre poursuive sa mission au profit de ses 230 protégés, ont-ils indiqué. Cela devrait advenir à terme au vu de la présence de grands patrons de l’industrie, de la finance et de dirigeants des grandes entreprises publiques présents – en nombre- lors de la cérémonie, ont-ils ajouté. L’ouverture du nouveau centre a été accompagnée d’un vernissage auquel ont participé des peintres célèbres qui animent des ateliers et dont les œuvres exposées seront vendues au bénéfice de l’association. Outre l’inauguration du nouveau centre, a été organisé un atelier dont les recommandations ont rappelé l’État et la société au devoir d’améliorer la situation des personnes trisomiques et leur inclusion sociale. Le propre de l’AMSAT, en effet, est de considérer que l’approche humaniste qui veille à inclure le patient dans la société est la plus à même d’aider les personnes trisomiques sinon à surmonter leur handicap, du moins à vivre avec.
Des estimations posent qu’un nouveau-né sur 700 présente des signes de trisomie 21, anomalie congénitale d’origine chromosomique qui résulte d’un accident génétique dont les conséquences sont variables et vont de la perte de tonus musculaire à une déficience intellectuelle marquée. Cependant, indique l’AMSAT, «les compétences (du trisomique) si elles sont liées au capital génétique sont également déterminées par l’éducation, l’apprentissage, l’environnement et l’investissement dans un projet de vie». L’AMSAT considère en effet que l’approche qui tend à isoler la personne trisomique de son environnement social est doublement critiquable. Elle coûte beaucoup plus cher que la méthode inclusive pour un résultat moindre.
En même temps que l’inauguration du centre qui porte son nom, SAR le Prince Moulay Rachid a procédé au lancement du site internet de l’AMSAT qui est : www.amsat.ma.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *