Trois ans de prison pour un pédophile

La Chambre criminelle près la Cour d’appel de Béni Mella a rendu son verdict en condamnant à trois ans de prison ferme, un jeune qui a abusé sexuellement un enfant de cinq ans. Le mis en cause, qui a tenté par tous les moyens de se disculper devant la Cour, a été confondu par les révélations de l’enfant. Saïd, qui habite dans le même quartier, s’est approché de l’enfant sans difficultés, lui demandant un jour de l’accompagner chez l’épicier de la place. La promesse d’une bouteille de boisson gazeuse suffit pour lever tout doute. D’ailleurs, l’enfant n’aurait jamais pensé que Said puisse nourrir de mauvaises pensées à son encontre. Mais, une fois la limonade sirotée, tout change. Saïd refuse de laisser repartir l’enfant qu’il conduit vers une maison isolée. Là sous les escaliers, il l’obligea à baisser son pantalon en le menaçant d’un couteau, puis le viola sans pitié.
L’avocat du mis en cause a plaidé face à la Cour l’innocence de son client, « victime d’un coup monté par la mère de l’enfant », à cause d’une vieille querelle. Le mis en cause l’avait insulté une fois parce qu’elle avait frappé sa soeur. Une plaidoirie démentie par un témoin, qui affirme avoir vu Saïd et l’enfant sortir de la maison en question, le jour du forfait. Le témoin a précisé à la Cour qu’il ne s’est rendu compte de rien la première fois. Une autre fois, il affirme avoir vu le mis en cause avec l’enfant, sortant du même lieu.
Après délibérations, la Cour a jugé Saïd coupable pour attentat à la pudeur sur un mineur et l’a condamné à 3 ans de prison ferme.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *