Trois millions de Marocaines sont exposées au cancer du sein

Trois millions de Marocaines sont exposées au cancer du sein

Trois millions de Marocaines risquent d’être touchées par le cancer du sein. Leur âge moyen est de 38 ans. On estime de 8 à 9% de femmes qui développeront ce cancer durant leur vie. Devant ce constat alarmant,une pléiade d’experts marocains et étrangers (cancérologues, chirurgiens, gynécologues, radiologues) se sont réunis vendredi à Marrakech pour débattre de la problématique de la prise en charge du cancer du sein. Les participants qui étaient plus de 300 à la 8ème réunion internationale sur les cancers du sein ont échangé leurs connaissances et expériences ainsi que les dernières nouveautés en matière de diagnostic et de traitement de cette maladie. Au Maroc, le nombre de nouveaux cas de cancer, toute catégories confondues, est estimé à 30.500 cas, dont 36% de cas de cancer du sein. Plusieurs facteurs de risques peuvent avoir une influence sur la survenue d’un cancer du sein : l’âge, les antécédents familiaux, l’alimentation… Il est à noter que les deux tiers de ce cancer se développent chez des femmes de plus de 50 ans. Cette maladie est plus rare chez les femmes âgées de moins de 35 ans et reste exceptionnelle chez celles qui ont moins de 20 ans. Pour ce qui est des antécédents familiaux, une femme dont la mère ou la sœur a déjà eu un cancer du sein a deux fois plus de risque de le développer que les autres femmes. Il a également été constaté que le risque était plus élevé chez les femmes ayant eu à la fois des règles précoces et une ménopause tardive. Les femmes ayant eu un premier enfant après 30 ans sont plus exposées au développement d’un cancer du sein que les femmes enfantant pour la première fois avant l’âge de 25 ans. Il existe d’autres facteurs tels que le tabagisme, le stress, les traitements hormonaux. Plus un cancer du sein est détecté tôt, plus les chances de guérison totale sont grandes. C’est pourquoi, il faut surveiller attentivement les modifications de la poitrine (grosseur nouvelle au sein ou à l’aisselle, modification de la forme ou de la taille du sein, écoulement par le mamelon, changement notoire de l’aspect de la peau du sein ou de l’aréole). La seule arme contre ce cancer reste le dépistage précoce. Un cancer du sein dépisté assez tôt est plus facile à traiter. La prise en charge thérapeutique du cancer du sein varie selon le profil de la tumeur défini à partir de l’examen clinique de la patiente et des caractéristiques de la tumeur observées à partir de la biopsie. Les traitements sont soit locaux soit systémiques, soit les deux combinés. Les traitements locaux sont utilisés pour enlever ou détruire le cancer du sein dans une zone spécifique . Il s’agit de la chirurgie et la radiothérapie. Par contre, les traitements systémiques à savoir la chimiothérapie, l’ hormonothérapie ou l’immunothérapie permettent de contrôler et détruire le cancer dans l’ensemble du corps. Ils sont utilisés soit pour diminuer une tumeur avant un traitement local, soit pour éviter une rechute.


Journée internationale du cancer

de l’enfant le 15 février

Le Maroc célèbre aujourd’hui à l’instar de la communauté internationale, la Journée internationale du cancer de l’enfant. Au Maroc, le cancer frappe 1.300 enfants chaque année, le plus fréquent étant la leucémie. Seulement 700 cas sont diagnostiqués sur les 1.300. Les enfants cancéreux sont traités dans des unités spécialisées de Rabat et de Casablanca. Des progrès considérables ont été réalisés en matière de traitement du cancer de l’enfant. A noter que quatre enfants sur cinq atteints de cancer peuvent guérir si le diagnostic est précoce et les moyens de traitement disponibles.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *