Troubles du sommeil et sécurité routière: La Société marocaine du sommeil et de la vigilance sensibilise

Troubles du sommeil et sécurité routière: La Société marocaine du sommeil  et de la vigilance sensibilise

«Les troubles du sommeil et la sécurité routière» sera le thème des conférences régionales, organisées par la Société marocaine du sommeil et de la vigilance (SMSV), dans plusieurs villes du Royaume, au profit des médecins agréés à délivrer le permis de conduire.

Le coup d’envoi sera donné à Rabat ce 31 mai par la conférence qui sera animée par Dr Fouzia Kadiri, présidente de la SMSV. A la veille du mois de Ramadan et des vacances d’été, où il y a un risque accru des accidents de la circulation, la SMSV élargit son programme de dépistage de troubles du sommeil aux chauffeurs professionnels. Cette action, d’après Dr Fouzia Kadiri, également spécialiste dans les maladies du sommeil, sera l’un des maillons de la chaîne de la prévention routière qui concerne le médecin agréé à délivrer le permis de conduire, le médecin du travail, les spécialistes du sommeil, les entreprises, les assurances et enfin les autorités en relation avec le domaine. Le principal trouble du sommeil à dépister concerne ce qui est communément appelé par les médecins le syndrome aigu obstructif du sommeil ou SAOS.

Qu’est-ce que le SAOS?

D’après Dr Fouzia Kadiri, le SAOS se définit par un arrêt respiratoire pendant le sommeil dû à une fermeture mécanique des voies aériennes supérieures. La confirmation du diagnostic ne peut se faire que par l’enregistrement du sommeil qui va détecter ces arrêts respiratoires et les chiffrer.
Le SAOS est généralement la complication d’un ronflement chronique important qu’on trouve surtout chez l’homme de plus de 55 ans. Ce syndrome est souvent associé à de l’obésité, de l’hypertension artérielle ou un diabète. Chez le conducteur, les facultés de perception, d’analyse et de décision vont être perturbées et un accident est vite arrivé.

Les rapports entre le SAOS, la somnolence et l’accidentologie

«Il est prouvé depuis quelques années que la somnolence, indépendamment de sa cause, est à l’origine d’un accident mortel sur 3 sur autoroute», a déclaré Dr Fouzia Kadiri. D’après elle, des études récentes publiées en 2013 et 2014 rapportent que 30% des accidents sur autoroute sont dus à l’endormissement au volant et que la somnolence au volant est la première cause de mortalité sur les routes. Au Maroc le dérapage isolé, c’est-à-dire en rapport avec la somnolence ou la fatigue, représente la première cause de mortalité routière.

Un programme pour les chauffeurs professionnels

Selon la présidente de la SMSV, le programme consiste à mettre en place un plan d’action à chaque niveau de la chaîne de la prévention routière. La 1ère étape consiste en la mise en place d’un planning de  formation des médecins qui ont la responsabilité de délivrer le certificat médical du permis de conduire et les médecins du travail qui ont la responsabilité du suivi médical des employés des entreprises de transport. C’est un programme de formation qui va aider le médecin à identifier les personnes à haut risque des troubles du sommeil.

Par : Mounir Bassy
Journaliste stagiaire

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *