Tunis : Habib Bourguiba junior décède à l’âge de 82 ans

Habib Bourguiba junior, fils unique de l’ancien président tunisien Habib Bourguiba est mort, lundi, à Tunis à l’âge de 82 ans, a annoncé l’agence tunisienne TAP. Habib Bourguiba junior, qui a été enterré, mardi, au cimetière Sidi Abdelaziz à la Marsa, dans la banlieue nord de la capitale, était né à Paris de la première épouse de son père, la Française Mathilde Le Fras. Juriste de formation, il avait été ministre des Affaires étrangères et ministre de la Justice. Il avait été également ambassadeur à Washington, à Rome puis à Paris, quand son père était au pouvoir de 1956 à 1987. Il était également le fondateur en 1971 de la Banque de développement économique de la Tunisie, qui a joué un rôle important dans l’essor économique du pays en drainant de nombreux capitaux étrangers, dont ceux des pays du Golfe. Habib Bourguiba junior avait aussi créé l’Ecole nationale des sciences de l’informatique et l’Institut de recherche des sciences informatiques de Tunis. Il faut rappeler que Habib Bourguiba, de son nom complet Habib Ben Ali Bourguiba, est devenu à l’âge de 31 ans le leader du mouvement pour l’indépendance de la Tunisie. En 1956, son but étant atteint, il s’emploie à mettre sur pied un État moderne en tant que président, fonction qu’il exerce du 25 juillet 1957 à sa destitution le 7 novembre 1987. Durant sa présidence, un culte de la personnalité se développe autour de sa personne et il porte alors le titre de «combattant suprême». Toutefois, l’éducation et la défense de l’égalité entre hommes et femmes sont une priorité pour lui, ce qui en fait une exception parmi les dirigeants arabes.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *