Tunisie : Deux membres présumés d’Aqmi arrêtés avec une ceinture d’explosifs

Deux hommes suspectés d’appartenir à Al-Qaida au Maghreb islamique (Aqmi) ont été arrêtés en possession d’une «ceinture d’explosifs» à Tekrif dans la région de Tataouine (sud de la Tunisie), située à 130 km de la frontière avec la Libye, a annoncé la télévision nationale tunisienne dimanche. Ces deux hommes avaient également en leur possession «des bombes», selon la télévision qui a annoncé cette information sur un bandeau défilant sur l’écran. La télévision n’a pas donné davantage de précisions sur les circonstances de l’arrestation de ces deux hommes ainsi que sur leur nationalité. Le ministère tunisien de l’Intérieur avait appelé jeudi les «citoyens à signaler immédiatement aux autorités les hébergements de ressortissants étrangers» ainsi que «tout mouvement suspect». Cet appel était intervenu à la suite de l’arrestation de deux Libyens –venus d’Algérie et voulant regagner leur pays– en possession d’une bombe artisanale, à Tataouine, une ville accueillant de nombreux réfugiés libyens, à 130 km du poste-frontière de Dehiba avec la Libye. Avant leur arrestation survenue dans la nuit de mardi à mercredi, «les deux hommes s’étaient rendus dans un hôtel à Tataouine. La police tunisienne qui avait eu des soupçons sur leur comportement les avait arrêtés et avait découvert la bombe sur eux», selon le ministère de l’Intérieur.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *