Tunisie : Les avoirs gelés de Ben Ali s’élèvent à des millions de francs suisses

Tunisie : Les avoirs gelés de Ben Ali s’élèvent à des millions de francs suisses

Les avoirs gelés de l’ex-président tunisien Zine El Abidine Ben Ali et de son entourage s’élèvent à «des millions à deux chiffres» de francs suisses, a annoncé, dimanche, le ministère suisse des Affaires étrangères. «Nous ne donnons pas de chiffres détaillés, nous parlons d’une somme de plusieurs millions à deux chiffres», a déclaré à l’AFP le porte-parole du ministère, Georg Farago. Un responsable officiel a confirmé des informations publiées par la presse selon lesquelles deux institutions financières ou des intermédiaires en Suisse avaient informé récemment les autorités de l’existence d’avoirs suspects liés à la Tunisie d’un montant de 13 millions de francs suisses (10 millions d’euros). Une porte-parole de l’Office fédéral de la police a précisé toutefois que ces avoirs n’étaient peut-être pas liés à Ben Ali. La Suisse a décidé de geler le 19 janvier pour une durée de trois ans les avoirs que le président tunisien déchu pourrait détenir dans la Confédération. Ces mesures de «coercition» décidées par Berne concernent les «avoirs et les ressources économiques appartenant ou sous contrôle des personnes physiques, entreprises et entités» appartenant à l’entourage du président tunisien déchu. Vendredi, la Suisse a modifié une liste de 50 personnes concernées par ce gel: six personnes ont été ajoutées et une autre, qui avait été inscrite par erreur, a été retirée, selon le journal NZZ am Sonntag. Par ailleurs, le ministère tunisien des Affaires étrangères a annoncé, dimanche, avoir annulé 48 passeports diplomatiques en possession de parents du président déchu Zine El Abidine Ben Ali et d’anciens responsables. «Des passeports diplomatiques qui avaient été remis à des membres de la famille de Ben Ali et d’anciens responsables ont été annulés», a déclaré un porte-parole du ministère, cité par l’agence officielle TAP. «Le nombre de ces passeports annulés atteint à la date d’aujourd’hui 48», a-t-il ajouté sans identifier les personnes qui les détenaient. Le porte-parole, a par ailleurs, précisé que le ministère avait chargé les représentations diplomatiques tunisiennes à l’étranger d’intervenir auprès de «pays frères et amis pour obtenir le gels d’avoirs» de proches de l’ancien président qui sont poursuivis par la justice tunisienne pour acquisition illégale de biens mobiliers et immobiliers et d’exportation illégale de devises. Le ministère a aussi relayé auprès des pays concernés les mandats d’arrêt émis par la justice contre le président et ses proches se trouvant à l’étranger, selon cette même source. Il a également démis de leurs fonctions un certains nombre d’ambassadeurs et de consuls généraux, a poursuivi le porte-parole, sans donner de liste des diplomates concernés.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *