Un café avec…Daoud Oulad Syad

Un café avec…Daoud Oulad Syad


ALM: Qu’est-ce que vous prenez comme boisson?
Daoud Oulad Syad : J’aime boire du thé vert et je ne trouve aucun problème à prendre peu de temps après une tasse de café léger. 

Qu’est-ce qui vous attire dans Tanger?
Mon séjour à Tanger me fait rappeler de grands personnages tels que Mohamed Choukri et Paul Bowles qui y ont vécu et qu’ils ont tant aimée. Cette ville se distingue par son aspect particulier qui lui est propre. Tanger me rappelle aussi mes voyages par bateau pendant ma vie estudiantine pour aller en France. Je me souviens quand j’ai raté une fois le bateau, j’en ai profité pour me promener toute la journée dans cette belle ville, avant de voyager le lendemain. 

Ça ne vous dit pas de réaliser un film sur le nouveau chef de gouvernement Abdelilah Benkirane?
Je n’ai jamais pensé parler dans mes films d’une seule personnalité, mais plutôt des gens que nous rencontrons au quotidien. Personnellement, je suis confiant en ce nouveau gouvernement dont les Marocains attendent beaucoup de nouveautés. Nous souhaitons ainsi une bonne marche de notre pays vers le progrès.

Si vous n’étiez pas cinéaste qu’est-ce que vous auriez aimé être ?
J’aurais pu être footballeur, car j’étais un bon joueur. Mais en fait c’est la vie qui nous impose les choses que nous faisons.  

Y a-t-il des anecdotes dans votre célèbre film «La Mosquée»?
Ce film est plein d’anecdotes. Les gens du village, où nous tournions «En attendant Pasolini», utilisaient nos décors pour faire la prière. «La Mosquée», dont l’histoire a été inspirée de ce que nous avons vécu lors du tournage du précédent film, a remporté douze prix, notamment au Maroc et à l’étranger.

Quel genre de souvenirs vous aimeriez acheter de Tanger?
J’aurais aimé acheter un exemplaire du livre «Madinat Tourab» (Cité de sable) de Driss El Khouri. Comme c’était le cas pour Marrakech, Rabat et Casablanca, j’ai fait une tournée dans les librairies de Tanger, mais aucune n’a ce livre.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *