Un café avec…Fehd Benchemsi

Un café avec…Fehd Benchemsi

ALM : Café ou thé ?
Fehd Benchemsi : Un thé.

A la menthe ou noir ?
Je suis plus thé à la menthe que café. J’aime aussi le thé noir bien que tous les cafés n’en aient pas.

Quoi de neuf ?
J’ai deux films qui seront au festival de Marrakech. «L’Amante du Rif» de Narjiss Nejjar sera en compétition et «La Mort à vendre» de Faouzi Bensaïdi en clôture.
Dans le long-métrage «Un Film…» de Mohamed Achaour, le look du rabbin vous allait bien !
Rires…

Parlez-nous-en…
L’idée vient du réalisateur. C’était pour dire qu’à chaque fois qu’il y a un film qui sort un peu du cadre et des conventions marocains, il est qualifié de sioniste. On voulait faire la caricature de tout cela, alors cela imposait de s’habiller en Rabbi Jacob.

Qu’en est-il de votre participation à ce film ? Était-ce une expérience exceptionnelle ?
Chaque film que je tourne est une expérience exceptionnelle. Je me dois de défendre tous les projets sur lesquels j’ai travaillé étant donné que j’étais convaincu de les tourner. Chaque film ayant apporté son lot d’émotions, de leçons, d’apprentissage et d’humanisme.

Qu’auriez-vous fait sans femmes dans la série «Machi lkhatri» diffusée en Ramadan dernier ?
(Rires) Pour tourner la série, ça aurait été difficile sans les trois.

Votre expérience d’accessoiriste vous a-t-elle servi en tant que comédien ?
Oui, cette expérience a été bénéfique pour moi. Je remercierais toujours M. Karim Haffad qui était mon chef accessoiriste et qui m’a tout appris.

Avec quels réalisateurs aimeriez-vous tourner ?
Hormis ceux avec lesquels j’ai déjà tourné et avec qui je retournerais volontiers, il y a Nabil Ayouch, Hicham Lasri et beaucoup d’autres…. Sinon le rêve absolu serait de tourner avec Martin Scorsese, David Lynch ou Emir Kusturica.

Quel rôle aimeriez-vous jouer?
J’aimerais beaucoup jouer le personnage de Hassan II, ce serait un challenge en tant que comédien que d’interpréter une personnalité telle que celle-ci. Je jouerais aussi volontiers le personnage de Abdelkrim Khattabi.

Quels sont vos projets ?
Les trois mois à venir seront consacrés à la promotion de mes films. Après, j’attaquerai d’autres projets.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *