Un café avec…Hanane Zouhdi

Un café avec…Hanane Zouhdi

ALM : Thé ou café?
Hanane Zouhdi : Je prendrai un café noir, bien que j’aie perdu l’habitude d’en consommer depuis ma grossesse.

Que penses-tu de ce nouveau gouvernement Benkirane actuellement en gestation?
Oups! Je ne suis pas très forte en politique (Rires). Mais, je te donne mon avis personnel. Pour moi, le Maroc est en train de faire un grand pas en avant. Et je pense que tous les Marocains portent beaucoup d’espoir en ce futur gouvernement qui peut-être est déjà formé.

Et pour rester dans les nouveautés, que t’inspire cette nouvelle année 2012?
Ohh! 2012 s’annonce très bien. Comme chaque année, on se dit que cette année sera meilleure et que nos nouvelles résolutions en feront une année exceptionnelle. Et c’est cet espoir qui fait qu’effectivement chaque année est exceptionnelle. Et donc, je souhaite que 2012 soit une année de paix et d’amour à travers le monde et surtout une année de toutes les réussites au niveau humain, politique et culturel, pour ne citer que cela.

Ton foyer vient de s’égayer avec l’arrivée d’un petit garçon. Qu’est-ce qui a changé pour toi?
Ce bébé est une lumière dans ma vie et il a réussi à la transformer positivement. Aujourd’hui, je peux dire que je suis une femme épanouie et une mère comblée.

Mais où est passée l’artiste émancipée et autonome qui était en toi?
Elle est toujours là, mais elle est plus organisée. Mon bébé a 6 mois et c’est déjà un enfant de star qui accompagne maman aux festivals (rires). Non je plaisante. Mais effectivement, j’ai embarqué mon fils le temps d’une virée à Marrakech pour les cinq derniers jours du FIFM. Je ne suis pas la première actrice à avoir un bébé et je pense que c’est juste une question d’organisation.

En parlant du FIFM, comment as-tu trouvé l’édition 2011?
J’ai trouvé que c’était top. Cette année c’était très bien organisé et c’était une excellente occasion d’échanger entre collègues et de mettre sur pied les bases de nouveaux contacts et de nouvelles rencontres.

Et le tapis rouge?
Fabuleux. Chaque année les artistes rivalisent en beauté et en élégance avec les éditions précédentes. Que ce soit en caftan ou en robe, il faut avouer que les Marocaines ont beaucoup de charme et de grâce.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *