Un café avec…Kamar Saadaoui

Un café avec…Kamar Saadaoui


ALM : Café ou thé?
Kamar Saadaoui : Atay ! Je suis accro au thé.

Tes débuts étaient sur Youtube, t’attendais-tu à en arriver là où tu es aujourd’hui en partageant ta première vidéo sur ce site?
 Il faut dire que ce n’est pas moi qui ai posté mes vidéos en premier lieu, c’est un ami qui s’en est occupé. Quand j’ai découvert qu’elles circulaient sur toutes les pages Internet, je n’en revenais tout simplement pas. Une chose est sûre, si j’en suis là aujourd’hui c’est grâce à cet ami. Je n’aurai jamais cru pouvoir faire de la télé un jour, encore moins être humoriste, moi qui suis timide de nature..

D’où tiens-tu ton sens d’humour, de quels personnages t’inspires-tu?
S’il y avait Youtube à l’époque où mes parents avaient mon âge et qu’ils avaient posté des vidéos eux aussi, je serai fille d’humoristes. Je ne tiens pas ça que d’eux, toute la famille y est pour quelque chose.

As-tu déjà fait l’objet de censure?
Jusque là non, je n’ai jamais fait l’objet de censure. Je travaille actuellement en respectant les lignes rouges comme on dit.. mais ça viendra, j’en suis persuadée.

A quel point l’expérience NessmaTV a-t-elle forgée l’humoriste en toi?
Nessma TV est incontestablement la meilleure expérience que j’ai pu vivre. Ils ont cru en moi et m’ont intégré au sein d’une équipe de professionnels alors que je n’avais aucune idée sur ce métier. C’est en partie grâce à eux que je fais ce que j’aime.

A quand un one woman show ?
Je le ferai lorsque je serai sûre que les tickets seraient vendus à guichets fermés et que le DVD ne sortira pas avant que j’écrive le spectacle (rires). Non, mais je ne précipite pas les choses, ça viendra au moment adéquat.

Si tu avais à parodier quelqu’un ou une situation contemporaine, laquelle choisirais-tu?
La révolution du jasmin. Je l’ai vécue jour pour jour et j’ai carrément ressenti les mêmes sensations que le peuple tunisien. Je n’en ferai pas une parodie mais un film pour retracer l’histoire et le vécu de ce brave peuple qui a su écrire son histoire lui-même.

Quel regard tu portes sur le gouvernement actuel?
C’est un regard positif dans le sens où on vit une nouvelle ère dans ce pays, l’ère de la démocratie. Les Marocains ont voté pour ce gouvernement, ils l’ont choisi. Il reste à ce que ce dernier fasse ses preuves.

Un dernier mot?
Je voudrais parler des Maroc Web Awards que je co-anime avec Habib Hemch. On est plusieurs à travailler là-dessus. Vous y êtes tous invités le 28 janvier au theâtre Mohammed VI.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *