Un café avec… Latefa Ahrare

Un café avec… Latefa Ahrare

Thé ou café ?
Latefa Ahrare  : Plutôt café au lait…

Plus pour le Raja ou pour le Wydad?
Je suis pour les deux au fait. Je soutiens chaque équipe dans ses matchs, mais quand il s’agit d’un derby, je me retrouve dans le camp des Verts.

Aïd Al Adha approche à grands pas, comment vous préparez-vous à l’événement?
Je n’aime pas trop consommer de la viande. Moi, je suis plus portée sur les légumes bien que je ne sois pas à 100% végétarienne. On peut dire alors que je suis plutôt végétalienne. (Rires).

Vous aimez beaucoup les enfants, pourtant vous n’en avez pas…
Si ça ne tenait qu’à moi… Le seul souci c’est que je n’ai pas encore trouvé le bon père.

Une si jolie femme. Les hommes sont-ils devenus aveugles?
Non, ils sont myopes. (Rires)

Prête à défier vents et marées pour un rôle ?
Toujours. Je l’ai déjà fait et je le referais volontiers. C’est mon boulot. Un artiste se doit d’avoir des créations originales, quel qu’en soit le prix.
En parlant d’originalité, vos statuts sur FB sont pour le moins spéciaux. D’où viennent-ils ?
Ce sont mes récréations de création. J’en invente, j’en réécris et j’en rapporte. Je suis une personne qui adore partager, j’ai donc un petit faible pour l’interaction que m’offrent Facebook et Twitter. C’est pour moi une petite fenêtre d’échange avec les gens, qui me permet entre autres de découvrir la pensée humaine.

Que pensez-vous du printemps arabe ?
Vous savez, je suis allée en Tunisie juste avant le soulèvement du peuple. Je peux vous garantir que la tension était dans l’air. Ces gens avaient vraiment besoin de se révolter. Le monde est devenu une grande pizza bouillonnante où les régimes dictateurs n’ont plus leur place. Il ne s’agit pas que du printemps, ce sont toutes les saisons réunies pour le monde arabe.

Vous avez une belle silhouette. Pourquoi n’avez-vous pas «viré» mannequin ?
Le corps est le sens du métier d’acteur, je suis donc bien à ma place là où je suis. Par contre, je m’en donne à cœur joie sur les tapis rouges des festivals. Au fait, je n’ai pas une belle silhouette, c’est juste que je sais la mettre en valeur. Toute femme pourrait faire pareil.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *