Un café avec… Mohamed Moujahid

Un café avec… Mohamed Moujahid

ALM : Voulez-vous prendre un café ou un verre de thé ?
Mohamed Moujahid : Ni l’un ni l’autre. Je ne prends pas de boissons excitantes. Je n’en ai pas besoin. On est tout le temps excité (rires). Je ne prends que rarement du thé. Par contre, j’ai pour habitude de consommer des vitamines ou bien du magnésium pour bien commencer la journée.

Vous allez boycotter les élections. Où seriez-vous donc le 25 novembre ?
Je serais dans mon cabinet en train de servir mes patientes. Mais entre temps, je suis toujours en contact avec les membres du parti et les amis pour avoir les dernières nouvelles. Je vais suivre l’actualité du pays sur la télévision et dans les journaux.

Quel est le point commun entre la gynécologie et la politique ?
(Rires) Je crois que c’est la logique scientifique. La politique comme la gynécologie est une science. L’obstétrique s’occupe de la venue au monde d’un enfant comme la politique a pour but de faire naître de nouvelles idées.

Quand Mme est «Mssafra» que fait  M. Moujahid ?
(Rires). C’est rare que ma femme voyage sans moi. Mais si elle est en voyage, je me débrouille pour manger. Je tiens à vous dire que je ne suis pas un cordon bleu, je ne sais rien faire sans elle. J’attends son retour avec impatience puisqu’un lien affectif très fort m’unit à elle.

C’est à Settat que vous allez passer la fête de l’Aïd Al Adha ?
Non. Chaque année, je pars avec ma petite famille à Klaie un petit douar situé dans la région de Taounate. Je passe l’Aïd avec ma mère et la grande famille. Je profite de cette occasion pour me reposer un peu et m’évader du stress de la ville et du travail.

La gent féminine du M20 était fortement présente lors du dernier congrès du PSU. Comment expliquez-vous cela?
Ah, vous pensez ! Au fait, je n’ai pas remarqué cela. Mais tout compte fait, nous avons une bonne relation avec tous les membres du 20 février et pas seulement avec les filles du mouvement. Nous avons les mêmes convictions et les mêmes objectifs. Personnellement, j’ai un grand respect pour les jeunes militants et militantes de ce mouvement.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *