Un café avec…Salaheddine Benmoussa

Un café avec…Salaheddine Benmoussa

ALM : Thé ou café?
Salaheddine Benmoussa : Un café. De préférence léger. Les cafés corsés sont durs à digérer.

Alors cette nouvelle équipe gouvernementale, comment la trouves-tu?
J’ai quelques réserves sur un certain nombre de points, notamment la présence d’une seule femme ministre.

On te voit un peu perplexe…
Je me pose des tas de questions sur le devenir des ministères qui me concernent en tant qu’artiste. Est-ce que le ministre de la culture va ouvrir de nouveaux chantiers pour promouvoir les arts et la culture? étoffera-t-il son budget au profit d’événements culturels de grande envergure? Est-ce qu’il rendra hommage à l’artiste marocain en lui préservant ses droits sociaux?

Que recommandes-tu alors?
Je souhaite que le nouveau ministre de la culture comble le vide observé durant les précédents mandats. De même, j’invite le ministre de la culture à investir dans des projets médiatiques tels que les œuvres historiques et biographiques présentant les grands emblèmes du Royaume, en l’occurrence feus Mohammed V, Allal El Fassi, Mokhtar Soussi et autres.

Y’a-t-il des Hdidane dans notre société?
Comme ils sont nombreux! On les repère de plus en plus en politique. Dans ce sens, j’espère que le ministre de l’emploi sera aussi «malicieux» que le vrai Hdidane pour mettre en place des outils adéquats pour l’insertion des jeunes dans la vie active et l’éradication du chômage.

Si ton fils t’invite à son émission Moukhtafoun, l’avis de recherche concernera qui?
Ahmed Tayeb Laâlej, ou plutôt pour ses œuvres. Le doyen de l’art dramatique marocain est négligé. Ses œuvres sont un héritage pour la société marocaine.

Es-tu Raja ou WAC?
Je suis un pur Wydadi, mais cette fois-ci je suis plus MAS.

Tu es du côté du clan gagnant alors?
Je suis pour l’équipe disciplinée et le bon entraîneur. Selon moi l’homme de l’année est Rachid Taoussi.

Et si on te demande de former une équipe de foot, qui seront les artistes choisis?
Je serai d’actualité et je choisirai le gouvernement. Le gardien de but : Benabdellah. Défenseur central : Benkirane. Latéral droit: Baraka. Latéral gauche : Baha. Milieu de terrain : Ramid. Ligne d’attaque: Hakkaoui (puisqu’elle est l’unique femme elle doit les attaquer). Ailier droit : El Othmani (il me semble souple). Ailier gauche : Rebbah. Le reste sera en banc de touche.

Et l’entraîneur?
C’est un homme invisible (Rire).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *