Un centre pour SDF à Sala Al Jadida

Disposer d’un logement décent est le souhait, voire le rêve de toute personne humaine aspirant à la stabilité. A fortiori les sans domicile fixe (SDF) pour qui la réalisation de cet objectif reste hors d’atteinte. Face à l’absence de structures d’accueil de cette catégorie de personnes en situation précaire, et pour répondre aux problèmes vécus par les franges de la population en difficulté dans la ville de Salé, la préfecture de Sala Al Jadida a pensé à leur prise en charge à travers la création, dans la commune urbaine de Hsain, d’un centre répondant aux normes d’hygiène et de sécurité. S’étendant sur une superficie globale d’un hectare, avec une superficie bâtie de près de 5.000 mètres carrés, le centre comprend un sous-sol, un rez-de-chaussée et deux étages. Il mobilise une enveloppe budgétaire de plus de 12.000.000 de dirhams. Le complexe social, dont les gros oeuvres du sous-sol sont achevés à 100 %, pourrait accueillir jusqu’à 750 personnes démunies de cette préfecture. Les travaux de ce premier niveau ont nécessité un montant de 90 millions de centimes.
Après l’achèvement de la 2-ème tranche (rez-de-chaussée) qui totalisera un montant de 5.000.000 de dirhams, le centre sera opérationnel et pourra accueillir 150 personnes de différents âge et sexe.
La préfecture de Sala Al Jadida a programmé à cet effet des crédits de 2.900.000 de dirhams, dont 1.300.000 de dirhams ont permis la construction du sous-sol et du rez-de-chaussée sans cloisonnement.
Outre les 40 dortoirs que comptera le centre, celui-ci sera également doté de terrains de sport, d’espaces verts, d’ateliers de travail, d’une salle de jeux, d’une infirmerie et d’une bibliothèque. Le centre se fixe comme objectif non seulement d’héberger cette catégorie de population dans des conditions saines, mais aussi de lui permettre une réinsertion sociale.
Plusieurs partenaires sont appelés à contribuer au financement du projet dont, dans un premier temps, la région de Rabat-Salé-Zemmour-Zaer à hauteur de 1.000.000 de dirhams, la commune rurale de Bouknadel et la communauté urbaine de Salé avec 1.000.000 de dirhams partagés entre les deux. Le complexe social profitera notamment aux personnes âgées nécessiteuses, aux malades mentaux, ceux qui ne peuvent être continuellement hébergés à l’hôpital psychiatrique, aux adultes en difficulté d’insertion économique ou sociale, aux orphelins et aux enfants de la rue. La réalisation du centre Al Jadida est une initiative qui s’inscrit dans le cadre de la lutte contre la pauvreté et le soutien à la population en difficulté dans les régions de Salé. Ces catégories vivant une situation précaire sont pour la plupart d’entre elles venues s’installer dans cette ville au fil des années, poussées par l’exode rural. Elles se sont trouvées fragilisées et incapables de s’insérer dans l’économie urbaine.

• Karim Naji (MAP)

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *