Un chantage qui finit à la prison

«Pourquoi refuses-tu d’entretenir une relation avec moi ? J’ai tout ce que tu désires…Je n’avais pas l’intention de passer mon temps à jouer, je souhaite le mariage… »; confie Salem à cette fille qui longe quotidiennement l’une des rues de Laâyoune. Elle ne lui a jamais répondu, elle gardait toujours le mutisme.
«Je suis armé de patience…Je te suivrai jour après jour…Mon coeur bat quand tu passes devant moi et ton image ne quitte pas mon esprit quand tu n’es pas devant moi… », ajoute-t-il. Entretient-elle une relation avec un autre ?
«…Ça n’intéresse que moi et éloignes-toi de moi, tu me gênes…» lui dit-elle un jour quand elle n’a pas pu retenir ses nerfs.
Elle n’a plus pu supporter ses comportements qui ressemblent à ceux d’un adolescent. Et pourtant, il a trente-huit ans. Salem fermait ses oreilles quand elle se révoltait violemment et le repoussait devant les yeux des riverains, quand elle protestait contre ses avances. Il suivait ses pas dès qu’elle sortait de chez elle, comme son ombre.
«Tu m’aimes ou tu ne m’aimes pas, cela ne me concerne pas…Laisses-moi tranquille…Va chercher une autre fille», lui demande-t-elle un jour d’un ton nerveux. Il s’est contenté de lui lancer un sourire comme si elle parlait à un sourd. Il a fini par lui dire : «Tu rêves ma belle, tu rêves…».
Les jours passèrent et Salem semble n’avoir aucune intention de renoncer. L’aimait-il vraiment à ce point ? Elle ne savait pas vraiment. Mais elle pensait parfois à lui et à sa patience. Elle tente de croire à son amour envers elle.
«Mais je ne l’aime pas et ce n’est pas le type d’hommes dont je rêve», pense-t-elle.
Elle n’a pas voulu aviser ses parents, ni ses frères.
Elle tente d’éviter un scandale sanguinaire entre eux et lui. La solution ? «je dois me débrouiller pour me débarrasser de lui, pour l’éviter…». Lundi 21 octobre. Salem sort de chez lui le matin, la suit à bord de sa Fiat.
Quand il avait remarqué que la rue était déserte, il descend de sa bagnole, avance vers elle, brandit un couteau, la menace. Elle se plante sur place, ne sait ni quoi dire ni quoi faire. Il la saisit par le bras et la traîne pour la faire monter dans sa voiture. Elle a crié. Mais personne ne l’a entendue. Il tourne le contact et avance à vive allure. Il freine à trois kilomètres plus loin de la ville. «Déshabilles-toi», lui demande-t-il sous la menace du couteau.
Elle le supplie, l’implore de la laisser tranquille. «Ã”te tes vêtements sans le moindre mot», lui demande Salem une fois encore avec un ton sévère et menaçant. Il commence à lui ordonner de se mettre dans des positions différentes. Il prend son appareil photographique et commence à la photographier dans des positions érotiques. Il retourne chez lui après l’avoir laissée sur son chemin. Quelques jours plus tard, elle reçoit son appel téléphonique, lui demandant de lui verser une somme d’argent.
«Ou bien je vais montrer les photos à ton père» la menace-t-il.
Elle commence à lui verser, d’une fois à l’autre, des sommes d’argent qui atteignent 9.500dh. D’un jour à l’autre, elle ne peut plus supporter ses chantages et elle décide d’alerter la police. Salem a été arrêté et a été mis entre les mains de la justice qui l’a condamné à 5 ans de prison ferme.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *