Un code en harmonie avec les préceptes de l’Islam

Le ministre des Habous et des Affaires islamiques, Ahmed Toufiq a affirmé, mardi à Meknès, que le mérite de l’aboutissement du Code de la famille revient à l’Institution d’Amir Al Mouminine qui est la référence pour la consécration des choix modernistes du Royaume fondés sur les valeurs de la Charia. Intervenant à l’ouverture d’un colloque sur «Le Code de la famille : les nouveautés et les dimensions», organisé par l’Université Moulay Ismail à l’Ecole nationale supérieure d’arts et métiers (ENSAM), M. Toufik a mis en exergue l’apport considérable de SM. le Roi Mohammed VI en tant que garant et défenseur de la foi pour l’aboutissement de cet important projet, en parfaite harmonie avec les préceptes de l’Islam, l’esprit de l’Ijtihad, la préservation des intérêts de la communauté, le rite malékite et les valeurs civilisationnelles de la société marocaine.
Après avoir rappelé le rôle fondamental de la famille à travers l’histoire humaine en tant que cellule de base de la société, et l’évolution des rapports régissant la cellule familiale, le ministre a souligné que les valeurs sacrées de l’Islam ont consacré, à travers le saint Coran et la Sounna, la dignité de l’homme et de la femme et fondé l’institution de la famille sur des bases solides de respect et de convivialité.
Abordant les multiples aspects du Code de la famille, M. Toufiq a précisé que ce texte, qui constitue une véritable révolution sociale contribuant à l’édification du projet sociétal, démocratique et moderniste du Royaume et qui est également conforme aux conventions internationales ratifiées par le Maroc, comporte une série d’acquis visant notamment la levée de l’iniquité qui pesait sur les femmes et la protection des droits des enfants.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *