Un conseil communal instable

La tenue d’une session extraordinaire de la commune rurale de Moulay Abdellah ne faisait plus l’ombre d’un doute depuis que le gouverneur de la province, Mohamed El-Fassi Fihri, s’est penché en personne sur cet épineux et agaçant dossier ayant fait couler beaucoup d’encre.
Le recours à l’article 7 du Dahir du 30 septembre 1976, qui prône la destitution du président d’un conseil communal, dénote cette haute vision du gouverneur de laisser aux élus de choisir, tout d’abord, le président en qui ils auront foi et de gérer par eux-mêmes les affaires de leurs électeurs et de leur commune. Un acte, on ne peut dire, démocratique et équitable qui responsabiliserait, encore davantage, ceux qui se sont élevés contre l’ancien président.
Ainsi, les élus de ce conseil communal, toujours instable, seront invités à voter, ce vendredi 25 de ce mois, la destitution de leur président pour l’élection d’un autre ultérieurement. Un autre président sur qui beaucoup d’espoirs sont fondés pour, d’une part, mettre un terme avec l’ancienne gestion et pour, d’autre part, débloquer des situations critiques dont souffrent la région et ses habitants et aussi des entreprises.
Ceci ne signifie pas qu’on devrait fermer l’oeil sur les abus, les fraudes et les détournements de deniers publics détectés et repérés. Car le temps est venu pour demander des comptes à tous ceux qui se sont permis de pareils actes répréhensibles. L’assainissement ne pourrait en effet avoir lieu maintenant et demain si on laisse les auteurs des malversations, les corrupteurs et les corrompus impunissables. Surtout qu’on est à quelques mois des prochaines élections communales. Agir de telle sorte, c’est prévoir de ne plus revivre de tels scandales et mascarades qui ont distingué cette richissime commune et objet de tant de convoitises cupides et malicieuses. Le Maroc nouveau, celui de Mohammed VI, n’a plus besoin de ces inconscients et irresponsables pour qui seul l’intérêt personnel compte.

• Azzeddine Hnyen
Correspondance régionale

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *