Un demi-million de personnes interpellées !

Un demi-million de personnes interpellées !

La Sûreté nationale rassure de nouveau. Face à l’ampleur prise ces derniers mois par le phénomène du «Tcharmil», dernier-né de la délinquance urbaine, la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) brandit les statistiques de 2013 sur la criminalité. Il en ressort en gros que les services de la police nationale ne se sont pas mal débrouillés l’année passée avec l’enregistrement de 477.759 affaires et un taux de résolution s’élevant à 92,17%.

Cela dit, le nombre des personnes arrêtées, notamment parmi les mineurs, inquiète en avoisinant un demi-million en une année. Ainsi, la police annonce l’arrestation de 466.311 personnes dont 19.363 mineurs.

Si le «Tcharmil» a fortement concouru durant les derniers mois à renforcer le sentiment d’insécurité en milieu urbain, les crimes avec violence demeurent cependant limités. Le bilan de la DGSN fait savoir que ses services ont enregistré en matière des crimes avec violence 47.936 affaires. Selon les mêmes statistiques, les affaires de meurtre, de tentatives de meurtre, de coups et blessures ayant entraîné la mort, ne représentent que 0,29% pour mille personnes alors que les affaires de violences sexuelles n’atteignent pour leur part que 0,17% pour mille personnes.

Le chef du service préfectoral de la police judiciaire de Casablanca, Abdelilah Said, a même ajouté que ces crimes ont enregistré, en 2013, une baisse de 0,32% en comparaison avec l’année 2012. Pour ce dernier, cette baisse est le résultat de «la présence sur le terrain des équipes de police, notamment des équipes de motards, à un redéploiement de policiers adapté à la situation sécuritaire, à la constitution d’équipes spécialisées disposant d’une base de données, ayant pour mission de compléter les enquêtes». S’agissant de la lutte contre les phénomènes de délinquance urbaine durant les trois premiers mois de l’année 2014, le nombre d’affaires a atteint 121.806 avec un taux de résolution s’élevant à 87,93%.

La police a arrêté durant la même période 112.420 personnes. Concernant les crimes avec violence, les affaires liées à ce type de crimes ont connu, de janvier à mars 2014, une baisse de 2% en comparaison avec les trois premiers moins de l’année écoulée. Cette régression est liée à la baisse des vols aggravés de l’ordre de 3,25%, notamment ceux liés aux agressions suivies de vols sur la voie publique.

Quelque 26 opérations de lutte contre le trafic international de drogues ont été réalisées, durant les deux dernières années, en coordination avec des pays européens, notamment la France. Les responsables annoncent dans ce sens la saisie de 12 tonnes 289 kg de chira (résine de cannabis). Plusieurs réseaux internationaux actifs dans ce domaine ont été démantelés, notamment entre le Maroc et les pays européens. La lutte contre le terrorisme n’est pas en reste.

Pendant la période 2011-2013, 18 cellules terroristes ont été démantelées. A noter enfin que la DGSN a adopté une nouvelle stratégie sécuritaire anticipatoire pour le renforcement du sentiment de sécurité chez les citoyens, la réalisation de la politique de proximité basée sur une présence plus importante de la police sur la voie publique, et l’orientation de l’action des services extérieurs en vue d’accélérer la cadence de ses opérations.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *