Un député allemand appelle les séquestrés à rentrer au Maroc

Dr. Karl Addicks, membre du Bundestag (Parlement allemand), a appelé les Sahraouis séquestrés dans les camps de Tindouf et le «Polisario» à quitter ces camps et à regagner les provinces du Sud du Royaume, dans le cadre de l’autonomie élargie proposée par le Maroc. Dans un article publié sur son site Internet, le député allemand, membre entre autres du Parti libéral démocrate FDP et d’Amnesty International, a qualifié le «Polisario» de la Stasi (police secrète de l’ex-RDA), relevant que les séquestrés dans les camps de Tindouf «sont astreints à ne recourir qu’aux médias contrôlés de la manière de l’ex-Stasi». Les Sahraouis séquestrés dans les camps de Tindouf (sud-ouest de l’Algérie), a-t-il ajouté, «n’ont pas le droit de s’établir là où ils veulent, ne sont pas libres et sont retenus en otage pour être troqués». Quiconque ne peut que conseiller aux Sahraouis séquestrés de quitter les camps (de Tindouf) et le Polisario de regagner les provinces du Sud du Royaume, dans le cadre de la proposition marocaine d’autonomie, a encore ajouté Dr. Addicks, membre du Comité directeur du FDP de l’arrondissement allemand de Sarrebruck-Ville. Il a, en outre, souligné que la situation des Sahraouis séquestrés depuis une longue date dans les camps de Tindouf, s’aggrave davantage tant qu’ils sont toujours sous l’emprise du «Polisario», affirmant que le concept de liberté ne figure pas dans le lexique du «Polisario».

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *