Un dialogue «permanent et continu» entre le Maroc et l’Espagne

Un dialogue «permanent et continu» entre le Maroc et l’Espagne

Le chef de la diplomatie marocaine, Taïeb Fassi Fihri, et son homologue espagnol Miguel Angel Moratinos, se sont entretenus jeudi soir, à Tanger, en marge de leur participation à la cérémonie d’ouverture officielle des Medays 2009. Dans une déclaration à la presse, M. Fassi Fihri a indiqué que cet entretien s’inscrit dans le cadre du dialogue «permanent et continu» entre le Maroc et l’Espagne sur la coopération bilatérale et les questions régionales et internationales d’intérêt commun. Il a ajouté que M. Moratinos a saisi cette occasion pour présenter les priorités de la prochaine présidence par Madrid de l’Union européenne, précisant que l’une de ces priorités est le développement de la coopération avec l’espace euro-méditerranéen. Taïeb Fassi Fihri a relevé que cet objectif passe par l’instauration de la paix au Proche-Orient et par la fin de la situation «inacceptable» dans les territoires palestiniens occupés. Concernant l’Afrique, celui-ci a rappelé l’intérêt accordé par le Maroc au développement de la solidarité et de la coopération Sud-Sud, ajoutant que «SM le Roi croit que l’avenir de l’Afrique appartient aux Africains». «L’Espagne s’engage aussi à renforcer les relations avec l’Afrique durant sa présidence de l’UE et le Maroc attend des actions concrètes qui puissent accompagner la volonté politiqué ainsi exprimée», a-t-il ajouté.
Le ministre espagnol des Affaires étrangères a pour sa part souligné le rôle du Maroc dans la promotion de la coopération tricontinentale entre l’Europe, l’Afrique et l’Amérique latine, pour répondre aux nouveaux impératifs des changements que connaît le monde aujourd’hui. «L’Espagne et le Maroc oeuvrent ensemble pour favoriser de nouvelles initiatives de coopération et de partenariat. Dans ce sens, le Royaume, de par sa position stratégique et son ferme engagement, peut servir de passerelle entre les trois continents», a indiqué M. Moratinos lors de la cérémonie d’ouverture officielle des Medays 2009. Il a par ailleurs passé en revue les événements majeurs ayant marqué le début du nouveau millénaire. Miguel Angel Moratinos a reconnu qu’il a fallu que le monde soit confronté à une grave crise économique et financière pour que les décideurs politiques reconnaissent enfin qu’une nouvelle architecture mondiale a vu le jour. Il n’en demeure pas moins que la priorité pour la communauté internationale consiste à trouver une solution à la crise au Proche-Orient, déplorant qu’au fil des ans, les Palestiniens continuent d’être privés du droit à un Etat libre et indépendant. «Il faut commencer par le Proche-Orient qui réclame la paix, une action urgente et immédiate est indispensable pour faire de l’année 2010 une année de paix», a plaidé le responsable espagnol, indiquant que lors de sa prochaine présidence de l’Union européenne, Madrid fera de cette question une des principales priorités.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *