Un exposé sur la réhabilitation de la médina de Fès

Financé par un prêt de la Banque mondiale, le projet de la réhabilitation de la médina de Fès passe actuellement à une vitesse supérieure, a indiqué Serghini. Intervenant lors d’une réunion tenue à la préfecture de Fès-médina, Serghini a expliqué que le programme de réhabilitation de Fès a été gratifié de la mention «pleinement satisfaisant» par les experts de la Banque mondiale en mars 1977. Le programme a été conduit par l’Ader-Fès en collaboration avec les services centraux, les autorités locales, les élus, et des consultants nationaux et étrangers dont la prestigieuse université de Harvard. Le projet a fait l’objet en 1997 de deux accords de prêt de 7 millions de dollars liant la Banque mondiale et l’Etat d’une part et, la commune urbaine de Fès-médina d’autre part avec 7 autres millions de dollars. Ce programme comporte 13 grands projets de sauvegarde allant de la réhabilitation du patrimoine bâti, la voirie et l’amélioration de l’accessibilité et l’environnement urbain, le développement communautaire, au renforcement institutionnel. « La préparation minutieuse du dossier de sauvegarde a contribué à l’activation de l’octroi du prêt de la Banque mondiale au Maroc », a déclaré le directeur général , pour l’exécution des composantes du programme, selon une approche intégrée de développement durable et harmonieux de la médina. Cette approche qui prend en considération tous les facteurs socio-économiques vise selon l’intervenant, le maintien de la médina en tant qu’unité territoriale authentique et l’amélioration des conditions de vie des habitants.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *