Un faux haut fonctionnaire sous les verrous

Un homme soupçonné d’être impliqué dans plusieurs affaires d’escroquerie, faux et usage de faux et usurpation d’identité est tombé, récemment, dans les filets de la 2ème brigade criminelle du Service régional de la police judiciaire (SRPJ) de Meknès.
Selon des sources du SRPJ, A.M, âgé de 29 ans, qui se faiser passer pour un haut fonctionnaire, opérait dans plusieurs régions du Maroc où il promettait à ses victimes, en contrepartie d’importantes sommes d’argent, d’intervenir en leur faveur pour l’aboutissement de dossiers administratifs, l’acquisition d’agréments de transport ou l’embauche dans la fonction publique, en particulier dans les rangs de la sûreté nationale. Le prévenu se présentait comme une personnalité bien introduite auprès des sphères de l’administration et capable de résoudre n’importe quel problème. Ses services, offerts à des victimes ciblées parmi les couches aisées, coûtaient six millions de centimes pour insertion dans les rangs de la sûreté nationale, à 150 millions de centimes demandés à un promoteur immobilier en contrepartie d’une intervention en faveur de son projet auprès du ministère de l’Habitat.
Grâce aux signalements des victimes, cet imposteur a été arrêté près de la gare Emir Abdelkader, lieu de rendez-vous avec l’une de ses victimes, en possession d’un fausse carte professionnelle. La perquisition à son domicile a permis et la saisie notamment d’importantes sommes d’argent en dirhams et dollars américains, un ordinateur utilisé pour la confection de faux documents, des photos du suspect en tenue de la Gendarmerie royale et de la marine royale, un pistolet en plastique et une bombe lacrymogène.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *