Un fonds pour Thomas et Sekouila

Un fonds pour Thomas et Sekouila

Une batterie de mesures au profit de la population des bidonvilles de Thomas et Sekouila, relevant de l’arrondissement de Sidi Moumen, à Casablanca. Ces bidonvilles, devenus des viviers des extrémistes, font actuellement l’objet d’une opération de recasement et de restructuration. Pour accélérer l’action de résorption de ces bidonvilles et l’opération de recasement de ses habitants, conformément aux Hautes directives de SM le Roi Mohammed VI, le gouvernement et les autorités locales ont mis en œuvre une panoplie de mesures. L’annonce a été donnée, lundi 23 avril, par le wali de la région du Grand Casablanca, Mohamed Kabbaj, lors d’une réunion avec les représentants des habitants de ces deux bidonvilles, à laquelle ont pris part le gouverneur de la préfecture d’arrondissements de Sidi Bernoussi, Amal Benboubker, le président du conseil de la région, Mohamed Chafik Benkirane, le président du conseil de la ville, Mohamed Sajid, et le président du conseil d’arrondissements de Sidi Moumen, Ahmed Brija.
«Ces mesures prévoient l’exonération des frais d’autorisation de construire et l’extension du prêt FOGARIM à l’acquisition du foncier et à l’auto-construction», a indiqué M. Kabbaj.
Le wali du Grand Casablanca a annoncé, par la même occasion, la création d’un fonds spécial pour l’aide à la construction et la couverture du montant de loyer durant la phase de construction.
Ce fonds permettra d’offrir une aide financière aux familles bénéficiaires, qui feront l’acquisition de leur lot et qui démoliront leurs baraques avant le 31 août 2007, en leur versant la somme de 15.000 DH par ménage.
En outre, la population cible bénéficiera d’une assistance architecturale gratuite, offerte par les autorités locales. «Ce qui permettra, a souligné M Kabbaj, aux familles d’accéder à une bonne qualité de construction».  Toutes ces mesures ont été prises dans le souci d’assurer le bon déroulement de cette opération dans les meilleurs délais. Rappelant que ces facilités portent sur les projets Salam 1 Ahl Loghlam et Salam 2, destinés au recasement des ménages issus des bidonvilles Thomas et Sekouila.
S’inscrivant dans le cadre de l’éradication de l’habitat insalubre, cette opération de recasement propose des lots de terrain de 84 m2 de type R+3 à partager entre les ménages occupant deux baraques en contrepartie de 35.000 DH chacun. Le projet porte sur la réalisation de 2.862 lots de 84 m2, bi-familiaux en R+3 au profit de 5.724 ménages. Les travaux de construction ont été déjà achevés pour 3.320 ménages.
A ce jour, près de 235 bénéficiaires se sont acquittés de leurs contributions fixées à 35.000 DH par ménage.Rappelons que le projet de recasement et de restructuration du bidonville Skouila a été lancé en 2005 par SM le Roi Mohammed VI.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *